Les résultats d'OVHcloud marqués par l'incendie de Strasbourg

OVHcloud vient de présenter ses résultats financiers. Son chiffre d'affaires est de 663 millions d'euros en 2021, en hausse de 5% par rapport à 2020 et de 12% en excluant les effets de l'incendie de Strasbourg. 

Partager
Les résultats d'OVHcloud marqués par l'incendie de Strasbourg

OVHcloud a présenté le 16 novembre 2021 son premier bilan financier depuis son entrée en bourse. Sans grande surprise, ses résultats reflètent un événement majeur : l'incendie qui s'est déclaré dans l'un de ses data centers situé à Strasbourg.

Un chiffre d'affaires en hausse de 5%
Son chiffre d'affaires a atteint 663 millions d'euros en 2021, en hausse de 5% par rapport à 2020 et de 12% en données comparables "à taux de change et périmètre constants et excluant les impacts directs liés à l’incident de Strasbourg".

L'entreprise roubaisienne a enregistré une perte nette de 32 millions d'euros, contre 11 millions d'euros en 2020, "qui reflète également l'impact de l'incident de Strasbourg" et "des coûts exceptionnels liés à l'introduction en bourse". Même remarque pour le résultat opérationnel en chute libre à 6,5 millions d'euros, contre 30,6 millions d'euros en 2020.

Dans les détails, le cloud privé – qui intègre Bare Metal et Hosted Private Cloud – a été le segment le plus affecté par l'incident. Toutefois, il a tiré parti "d'une faible attrition client à la suite de cet événement". Par conséquent, son chiffre d'affaires est en hausse de 11% grâce à l'augmentation des dépenses des clients dans la technologie et les logiciels, la croissance des dépenses des PME, et l'augmentation de l'effort commercial et marketing des clients.

Le segment cloud public est en croissance de 23%, porté par une forte progression du chiffre d'affaires moyen par client actif et l'acquisition nette de clients "reflétant les dynamiques actuelles du marché". Le segment Web Cloud et autre a conservé une contribution stable au chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière (8%).

En route pour une croissance soutenue en 2022
"La société est désormais positionnée au mieux pour atteindre ses ambitions pour l’exercice 2022 et enregistrer une croissance soutenue et continue tout en déployant une feuille de route ambitieuse, de manière durable", a conclu Michel Paulin, directeur général d’OVHcloud. En 2022, l'entreprise s'attend à une croissance du chiffre d'affaires comprise dans la moitié supérieure de la fourchette de 10% à 15%.

Mais l'entreprise doit faire face à plusieurs défis. Elle est confrontée à une action de groupe lancée par sept de ses clients (principalement des PME) à la suite de l'incendie du 10 mars 2021, d'après les informations du Journal du Net. Ils estiment qu'OVHcloud a manqué à ses obligations contractuelles.

De plus, le marché du cloud souverain devient de plus en plus compétitif avec des partenariats d'ampleur à l'image de celui passé entre Thales et Google et Orange et Microsoft. A l'heure actuelle, OVHcloud dispose du label "SecNumCloud" pour son cloud privé. Un avantage conséquent sur ses concurrents. Mais, dans le futur, d'autres fournisseurs pourront également être labellisés par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS