Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lunettes connectées, musique, stratégie... ce que révèle le piratage de Sony sur Snapchat

Des correspondances entre les PDG de Snapchat et celui de Sony Entertainment ont été dévoilées lors du piratage du courrier électronique des employés... de Sony Entertainment. On y apprend, notamment, que Snapchat a déboursé 15 millions de dollars pour acquérir Vergence Labs, un fabricant de lunettes connectées, ses desseins en matières de stratégie numérique et d'expansion. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lunettes connectées, musique, stratégie... ce que révèle le piratage de Sony sur Snapchat
Lunettes connectées, musique, stratégie... ce que révèle le piratage de Sony sur Snapchat © Snapchat - capture vidéo YouTube

La cyber-attaque dont a été victime le studio américain Sony Entertainment n'a pas affecté qu'Hollywood. Des correspondances électroniques entre le PDG de Snapchat, Evan Spiegel, et le PDG de Sony Entertainment, Michael Lynton, ont révélé que Snapchat avait dépensé 15 millions de dollars pour acquérir Vergence Labs, fabricant de lunettes connectées, selon Business Insider.

Sa monture star s'appelle Epiphany Eyewear : des lunettes qui permettent d'enregistrer des vidéos simplement en appuyant sur un bouton. Un produit assez similaire aux Google Glass. Ces lunettes coûtent entre 300 et 500 dollars, pour 8, 16 ou 32GB de capacité de stockage. En connectant les lunettes à un ordinateur, l'utilisateur peut ajouter la vidéo à un compte en ligne. Les lunettes ne permettent pas de prendre de photos, mais le logiciel associé peut prendre des captures d'écrans des vidéos. 

La rentabilité avant tout

D'autres emails piratés dévoilent le rachat par Snapchat de Scan.me, une start-up dédiée au scan de codes-barres selon TechCrunch. Surtout, les e-mails donnent un aperçu de la stratégie du PDG Evan Spiegel, qui ne compte pas se reposer sur l'argent des fonds d'investissement pour faire grandir la société. "Pour que Snapchat capitalise sur les conditions du marché dans les trois prochaines années, il est impératif que nous devenions une entreprise rentable. Cela nous permettra d'attirer les meilleurs talents et de prospérer malgré l'attention extrême portée aux réseaux sociaux traditionnels, qui aurons échoué à générer des revenus", écrit le jeune patron. 

Selon lui, "la valeur de Snapchat sur le long terme ne réside pas dans le fait que nos utilisateurs sont des ados, ou que nous sommes une menace pour Facebook. Notre valeur vient du fait que nous avons fondamentalement changé la nature de la communication digitale en moins de deux ans (...)."

La musique, terrain d'avenir ?

Evan Spiegel ajoute que l'entreprise travaille jour et nuit à devenir rentable, et a un plan solide sur trois ans pour y parvenir. Entre autres, le PDG a l'intention de faire de Snapchat une plateforme de distribution et de création de contenu, à la fois professionnel et généré par les utilisateurs. 

Les emails piratés révèlent que Snapchat travaille sur un service musical, et qu'Evan Spiegel a pour ambition de promouvoir des artistes via l'application et de capitaliser sur leur succès. Par ailleurs, Snapchat a tenté de conclure un partenariat avec la plateforme de vidéos clips Vevo, qui aurait pu permettre de diffuser des clips musicaux directement sur l'application. Les négociations ont achoppé sur le partage des revenus publicitaires. 

Evan Spiegel a partagé sur Twitter une lettre envoyée à ses employés, dans laquelle il se dit "dévasté" que ses plans aient été dévoilés par les pirates. Malgré tout, il assure vouloir poursuivre sur sa lancée.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale