Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mais qui sont les millionnaires français du net ?

Vu ailleurs Comme tous les ans pour son numéro d'été, notre confrère Challenges a estimé les principales fortunes professsionnelles françaises.  Nous avons décortiqué le classement pour voir la place occupée par les tycoons du numérique. L'ubérisation des fortunes d'antan a-t-elle commencé ? 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le grand disrupteur a-t-il aussi révolutionné la répartition des richesses ? Ou pour le dire plus simplement, l’arrivée du numérique a-t-elle modifié le classement des fortunes professionnelles qu’effectue chaque année notre confrère Challenges ?

 

Que les tenants de la vieille économie se rassurent : Madame Bettancourt et Monsieur Arnault restent les plus riches de France, suivi de près par Gérard Mulliez, Axel Dumas et la famille Hermès, Serge Dassault ou encore Alain et Gérard Wertheimer (actionnaires de Chanel) ou encore François Pinault. Le luxe reste un bon moyen pour gagner plus.

 

Certaines reconversions ont bonne fortune

Les disrupteurs arrivent en toute fin du Top 10 avec trois tycoons des médias et des télécoms : soit Patrick Drahi (9e), Vincent Bolloré (10e) et Xavier Niel (11e). Quant à Martin et Olivier Bouygues, ils ne sont classés que 30e ! En temps numérique ce quatuor représente plutôt de vieilles entreprises qui ont su se développer dans la nouvelle économie d’antan.

 

Et les pure players dans tout ça ? Le premier à apparaître au classement est 43e et là encore il s’agit d’un pionnier reconverti. Soit Pierre Omidyar, qui a co-fondé eBay et détient encore 7,2% du capital et qui "anime un fonds" selon l’hebdomadaire de l’économie. Juste derrière, à la 48e place, se trouve Octave Klaba et sa famille. Le fondateur d’OVH serait à la tête d’une fortune de 1500 millions d’euros, soit 20 fois moins que l’ex-amie de François-Marie Banier.

 

Dans le top 50, on ne dénombre donc que 4 fortunes venues de l’internet (Drahi, Niel, Omidyar et Klaba), soit moins de 10 %

 

Les licornes débarquent dans le top 500

Ce n’est pas le reste du classement qui démentira cette première impression. Entre la cinquantième et la cinq centième place, nous avons identifié 23 fortunes personnelles professionnelles issues du numérique. Parmi les noms repérés par nos soins, citons par exemple

  • Charles Edelstenne (66e) et Bernard Charlès (356e) de Dassault Systèmes
  • Yves Guillemot et sa famille (151e) d’Ubisoft
  • Jacques-Antoine Granjon (67e) et Julien Sorbac (159e) de Vente-privee.com
  • Thierry Petit et David Dayan de showroomprivé (264e)
  • Henri Seydoux (305e) de Parrot
  • Marc Simoncini (326e) à l'origine (notamment) de Meetic
  • les trois fondateurs de Blablacar, Frédéric Mazzella, Nicolas Brusson et Françis Nappez (431e)
  • Jean-Baptiste Rudelle, le fondateur de Criteo (442e)
  • Renaud Laplanche, le fondateur du site de prêt participatif Lending Club prend la dernière place de ce classement (500e) 

 

A noter la forte présence des entreprises de service numérique, les ex-SSII, dans ce classement. 12 des 500 plus grosses fortunes professionnelles viennent de ce secteur. Ainsi en va-t-il de Jean-Louis Bouchard (125e) d’Econocom Group, de la famille Kampf (Cap Gemini, 170e), mais aussi des fondateurs d’Assystem ou de Sopra Steria (tous deux 217e avec 320 millions d’euros), ou de ceux d’Alten et Neurones (chacun 226e ex eaquo). Signalons encore les fondateurs d’Akka, de Cegedim, de Solucom ou encore d'Altran.

 

Le classement de Challenges est réalisée à partir des valorisations boursières des participations détenues par les personnes. Ils reflètent donc autant la fortune acquise que les variations boursières qui peuvent expliquer certains changements dans le classement d'une année à l'autre.

 

L'intégralité du classement et une sélection très complète d'articles est à lire dans le numéro 485 de Challenges intitulé Fortunes de France. Une partie du dossier est consultatble ici.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Frederic
12/07/2016 11h13 - Frederic

En quoi ce sont des sociétés du net?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale