Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ManoMano lève 125 millions d’euros pour accélérer sa croissance en Europe et l'adoption de son offre B2B

Levée de fonds La pépite française ManoMano annonce avoir levé 125 millions d’euros en série E. Une somme qu’elle exploitera dans le but d'accélérer sa croissance en Europe et de développer son offre à destination des professionnels. Des recrutements sont prévus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ManoMano lève 125 millions d’euros pour accélérer sa croissance en Europe et l'adoption de son offre B2B
ManoMano lève 125 millions d’euros pour accélérer sa croissance en Europe et l'adoption de son offre B2B © ManoMano

Une nouvelle levée record… moins d’un an après la précédente. Le spécialiste en ligne du bricolage et du jardinage ManoMano annonce ce mardi 28 janvier 2020 avoir réuni 125 millions d’euros à l’occasion d’un tour de table en série E mené par le fonds singapourien Temasek. General Atlantic, Eurazeo, Piton Capital, Bpifrance – via son fonds Large Venture – et Kismet Holdings complètent cette levée, alors que l’entreprise a déjà collecté 110 millions d’euros en avril 2019. En tout juste six ans, la scale-up française a levé 311 millions d’euros au total. Une somme qui doit lui permettre de "devenir le leader européen" sur le marché e-commerce de l'équipement de la maison.

 

à LA CONQUÊTE DE L’EUROPE

Car son objectif est bien de conquérir le continent, avec de premiers signes encourageants. Les ventes à l’international (Espagne, Italie, Allemagne et Royaume-Uni) représenteraient, en 2019, le tiers des opérations de la plate-forme, qui a connu sur cette période une croissance "de plus de 50%" et généré "un volume d’affaires de 620 millions d’euros". Le marché européen, "encore vierge de toute digitalisation" selon ManoMano, constituerait une opportunité commerciale majeure de près de 400 milliards d’euros.

 

"C’est à l’échelle européenne que nous souhaitons réimaginer les standards du bricolage, de la maison et du jardin. Nous devons aller très vite, face aux acteurs traditionnels et aux géants de l’e-commerce, ont expliqué par voie de communiqué Philippe de Chanville et Christian Raisson, cofondateurs de ManoMano. Pour permettre à chacun de nos marchés de suivre la trajectoire française, nous devons nous adapter encore plus aux spécificités des pays européens en créant la meilleure offre locale dans chaque pays, en fédérant des communautés actives et en développant des services innovants."

 

DE NOMBREUX RECRUTEMENTS sont prévus

La plate-forme de ManoMano compterait 3,5 millions d’utilisateurs actifs. Si son portefeuille de clients est majoritairement constitué de particuliers, la scale-up axe son développement sur le B2B avec ManoManoPro. Avec cette offre, qui a été lancée en mars 2019 et représenterait 10% de son volume d’affaires en France, elle ambitionne de "devenir le partenaire métier clé des artisans du bâtiment".

 

Le service de logistique Mano Fulfillment, lancé en novembre 2018 en France et en octobre 2019 en Espagne, vise à accompagner la croissance de ses marchands partenaires. Grâce à ce nouveau tour de table, ManoMano affiche d’ailleurs l’ambition de "déployer ce service sur tous ses marchés".

 

Pour se donner les moyens d’atteindre ce double objectif, la pépite française annonce de nombreux recrutements dans les mois à venir. Alors qu’elle compte aujourd’hui 420 employés, dont le quart est international, la société créera 200 postes en 2020 – 40 sont déjà prévus en Espagne, 30 à Bordeaux. L'entreprise a, par ailleurs, récemment été sélectionnée par le gouvernement français pour figurer au Next40, un groupement constitué des start-up les plus prometteuses à l'échelle nationale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media