Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Microsoft dégage enfin des profits avec Bing

Les résultats trimestriels de Microsoft révèlent une progression continue du cloud qui contrebalance une faiblesse des ventes de matériel. Mais surtout, pour la première fois de son histoire, des profits générés par son moteur de recherche Bing.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft dégage enfin des profits avec Bing
Le Windows Cube, un lieu évènementiel autour de l'écosystème Windows 10 mis en place à Beaubourg en octobre 2015. © Pascal Guittet

Microsoft a publié le 23 octobre ses résultats pour le premier trimestre fiscal 2016. Ses revenus s'élèvent à 20,38 milliards de dollars, contre 23,2 milliards sur la même période l'année dernière. Une baisse attribuée à la force du dollar, qui a impacté les revenus provenant de l'étranger. Ses bénéfices sont en revanche en hausse, avec 4,62 milliards de dollars contre 4,54 milliards sur l'exercice précédent.

 

Bing et Azure ont le vent en poupe

Ce trimestre a vu l'introduction d'un nouveau découpage des segments de l'entreprise : "Productivity and Business Processes", "Intelligent Cloud", et "More Personal Computing". Le segment Productivity and Business Processes – qui inclut Office, Exchange, Skype, Power BI, SharePoint, Dynamics – a enregistré 6,3 milliards de dollars de revenus et 3,1 milliards de bénéfices, soit une baisse de 3 % et 7 %. La tendance générale de transition du modèle de licence Office classique vers Office 365 s'est poursuivie, avec 3 millions de nouveaux abonnements à Office 365.

 

Le segment Intelligent Cloud – qui comprend Azure, Windows Server, SQL Server, Enterprise Services, Visual Studio – a vu ses revenus grimper de 8 % à 5,9 milliards de dollars, et ses bénéfices de 14 % à 2,4 milliards. Les revenus liés à Azure ont augmenté de 121 %. Enfin, More Personal Computing - qui regroupe Windows sont toutes ses versions, la division hardware (Surface, smartphones), l'écosystème Xbox, la recherche et la publicité - a engrangé 9,4 milliards de dollars de revenus et 1,6 milliards de dollars de bénéfices, soit un baisse respective de 17 % et 4 %.

 

Les revenus liés à la recherche et la publicité ont augmenté de 23 % pour dépasser 1 milliard de dollars. Microsoft a indiqué que Bing avait généré des profits, une première pour le moteur de recherche lancé en 2009. Si Google conserve une domination écrasante du marché de la recherche en Europe, Bing est parvenu à capturer 20% du marché aux Etats-Unis. Il devient d'ailleurs de plus en plus central dans la stratégie de Microsoft, qui l'a intégré au travers de son assistante digitale Cortana à Windows 10. En septembre, près de 20 % des recherches sur Bing provenaient de machines utilisant Windows 10. Microsoft s'est par ailleurs appliqué à alléger les coûts de Bing en 2015, en transférant sa division d'affichage publicitaire à AOL et ses équipes de collecte de données cartographiques à Uber.

 

Les ventes de consoles et de smartphones en baisse

Les revenus hardware ont baissé de 49 % à eux seuls. Pour les Surface, cela s'explique par le lancement de la Surface Pro 3 sur cette période l'année dernière, qui avait boostée les ventes. Cette augmentation se retrouvera décalée cette année. Les ventes d'appareils Lumia ont par contre drastiquement baissé, passant de 9,3 millions à la même époque l'année dernière à 5,8 millions cette année. Le résultat du réalignement stratégique entrepris par Microsoft début 2015.

 

Côté jeux, les utilisateurs mensuels du service Xbox Live ont augmenté de 28 % pour atteindre 39 millions et les revenus liés aux jeux ont augmenté de 66 % (suite au rachat de Mojang, l'éditeur de Minecraft), mais les revenus liés à la vente de matériel ont baissé de 17 %, principalement à cause du déclin de la Xbox 360.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale