Microsoft soupçonné de pratiques anticoncurrentielles en Chine

Visé par une enquête pour avoir enfreint les règles de concurrence, Microsoft a fait l'objet d'une série de perquisitions dans ses locaux chinois. Les autorités reprochent notamment à la firme de Redmond de ne pas avoir dévoilé un certain nombre d'informations sur son système d'exploitation Windows et sur sa suite bureautique Office.

Partager
Microsoft soupçonné de pratiques anticoncurrentielles en Chine

[ACTUALISATION] L'entreprise Microsoft a répondu aux accusations qui pèsent contre elle en Chine, ce 30 juillet et affirme avoir tout mis en oeuvre pour "se conformer" à la législation chinoise. "Microsoft se conforme aux lois et règlements de chaque marché dans lequel il opère à travers le monde", a indiqué le groupe dans une déclaration. "Pour nous en assurer, nous avons des processus de surveillance du secteur et des mécanismes de mise en oeuvre des mesures nécessaires.", ont-ils précisé. Pour l'heure, les autorités chinoises, n'ont pas commenté les déclarations à la firme américaine.

La Chine a annoncé ce mardi 29 juillet l'ouverture formelle d'une enquête visant Microsoft qu'elle soupçonne d'infractions à la législation de la concurrence. Les locaux du groupe américain des bureaux de Shangai, Pekin, Canton et Chengdu avaient fait l'objet d'une perquisition la veille.

Les pratiques anticoncurentielles de Microsoft

L'enquête de l'Administration nationale de l'industrie et du commerce (SAIC) porte notamment sur un vice-président et des hauts responsables du groupe. Sur son site internet, la SAIC dit avoir fait des copies de publications financières de Microsoft et de certains contrats, tout en précisant ne pas être en mesure de boucler son enquête, certains responsables du groupe étant actuellement hors du territoire chinois.

Les autorités chinoises reprochent à la firme de Redmond de ne pas avoir dévoilé un certain nombre d'informations sur son système d'exploitation Windows et sur sa suite bureautique Office. En Chine, Microsoft dominerait le marché du logiciel en monopolisant pas moins de 95% des parts de marché.

La dépendance aux produits Microsoft

Par ailleurs, la Chine reprocherait à Microsoft de créer une forme de "dépendance" à ses produits, associant leur usage à l'utilisation de son système d'exploitation ou de son navigateur Internet Explorer. Cette pratique empêcherait les concurrents locaux de la firme de placer leurs produits sur le marché, puisqu'ils seraient incompatibles.

Réautorisé à vendre ses consoles Xbox sur le sol chinois depuis janvier 2014, Microsoft et la Chine entretiennent, néanmoins, des relations tendues depuis les révélations d'Edward Snowden sur le programmme de surveillance américain, Prism, mis en place par l'Agence de Sécurité Nationale américaine (NSA). Ce programme utilisait notamment des technologies développées par Microsoft.

Wassinia Zirar

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS