Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nelson Mandela a désormais son réseau social dédié

Deux petits-enfants de Nelson Mandela ont lancé, grâce à la start-up américaine Backplane, un réseau social dédié à leur grand-père. Les abonnés peuvent y poster des messages, des photos et même "liker" les contenus des autres utilisateurs, comme sur Facebook.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nelson Mandela a désormais son réseau social dédié
Nelson Mandela a désormais son réseau social dédié © Shizhao - Flickr - C.C.

Sur Mandela.is, le réseau social dédié à Nelson Mandela, les abonnés sont appelés des "citoyens". Les habitués de la plate-forme Facebook ne seront pas déstabilisés : les deux sites fonctionnent de la même façon. L’abonnement est facile et gratuit. Ensuite, l’utilisateur peut poster sur son mur des photos ou des textes, dans lesquels il raconte comment Mandela l’a encouragé à aider sa communauté. Il peut même "liker" les contenus mis en ligne par ses contacts.

Le site communautaire a été lancé en mars 2013 par deux petits-enfants du héros de l’Apartheid. Il compte aujourd’hui plusieurs milliers d’utilisateurs. Pour mettre en place ce projet, les fondateurs de Mandela.is ont fait appel à l’entreprise américaine Backplane.

Des intérêts communs

Cette start-up conçoit des plates-formes communautaires, utilisées par des groupes de personnes partageant le même centre d’intérêt : la paix dans le monde, comme pour Mandela.is, mais plus souvent une équipe de football, une star de la chanson…

Ce sont ces mêmes stars de la pop et équipes de foot qui demandent à Backplane de créer leur réseau dédié, moyennant finance bien entendu. Objectif de la manœuvre ? Gérer facilement une communauté de fans éparpillée partout dans le monde, lui envoyer des photos exclusives pour créer le buzz, des offres promotionnelles qui trouveront immédiatement preneur... Une nouvelle manière de concevoir la communication de masse comme le souligne le New York Times.

Une nouvelle manière de communiquer

Lady Gaga est la première à avoir compris la force de frappe d’un réseau social façon Backplane. Normal : la start-up a été fondée par son manager, Troy Carter. La star de la pop a lancé en février 2012 sa plate-forme, LittleMonsters.com. Un an plus tard, un million de fans s’étaient inscrits sur le site.

L’équipe marketing de Lady Gaga a fait bon usage de ce nouveau média : les abonnés ont immédiatement été prévenus lorsqu’Amazon a mis en vente l’album "Born This Way" de la chanteuse en ligne. Les "little monsters" ont été tellement nombreux à se connecter sur la page pour acheter le CD digital que le serveur d’Amazon a lâché.

Pas étonnant que d’autres groupes comme les Guns and Roses aient tenté l’aventure. Backplane attire aussi les investisseurs. Lady Gaga possède 20% des parts de l’entreprise. Tomorrow Venture, le réseau d’investisseurs du président exécutif de Google, a placé 1 million de dollars dans la start-up.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale