Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nest rappelle 440 000 détecteurs de fumée intelligents pour défaut de fabrication

Le fabricant d'objets connectés Nest rappelle 440 000 détecteurs de fumée intelligents pour défaut de fabrication. La filiale de Google assure que ces produits retrouveront le chemin des magasins d'ici quelques semaines.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nest rappelle 440 000 détecteurs de fumée intelligents pour défaut de fabrication
Nest rappelle 440 000 détecteurs de fumée intelligents pour défaut de fabrication © nest

Il arrive que les constructeurs automobile rappellent une série de véhicules pour défaut de fabrication. Mais ils ne sont pas les seuls à faire face à ce type de problèmes : le spécialiste de la domotique, Nest, rappelle 440 000 détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone intelligents baptisés Nest Protect pour une révision, a annoncé le 21 mai la Consumer product safety commision sur son site web. Cette agence d'Etat indépendante est chargée de protéger les Américains contre les risques de blessures qu'ils pourraient subir à cause de certains produits grand public dangereux.

Interrogée par les journalistes du site Tech Crunch, l'entreprise, rachetée en janvier 2014 par Google, a refusé de dire combien elle avait vendu de Nest Protect jusqu'à présent. On ignore donc si elle a ou non rappelé l'ensemble des appareils commercialisés.

Aucun incident à déplorer

L'alarme de ces détecteurs de fumée peut être déconnectée provisoirement par ses utilisateurs : il leur suffit de secouer vigoureusement la main à proximité du terminal. L'entreprise a découvert au cours d'une série de tests effectuée sur la qualité de ses produits que le système pouvait être désactivé involontairement.

La sonnerie risque de ne pas se déclencher immédiatement en cas d'incendie ou de fuite de gaz, si une personne bouge à côté du détecteur de mouvements. Aucun incident, blessure ou dommage de biens ne sont à déplorer pour le moment, précise la Consumer product safety commision.

Mise à jour automatique

Ce rappel n'est pas une surprise : Nest avait déjà décidé début avril 2014 de cesser de vendre ces appareils à cause dudit bug. Le fabricant d'objets connectés avait alors conseillé aux utilisateurs de Nest Protect de désactiver la fonction de reconnaissance gestuelle de la machine manuellement, ou en faisant sur Internet une mise à jour automatique du logiciel qui contrôle l'appareil.

L'entreprise avait aussi proposé aux clients mécontents d'être remboursés. "L'appareil devrait être à nouveau commercialisé dans les prochaines semaines", a assuré un porte-parole de Nest à Tech Crunch.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale