Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

New York en passe d'autoriser les trottinettes et vélos électriques, interdits depuis 2004

L'État de New York est en passe d'autoriser les trottinettes et les vélos électriques, qui étaient interdits depuis 2004. Une première tentative avait été menée en décembre 2019, mais le gouverneur avait bloqué le projet car il jugeait les mesures de sécurité beaucoup trop légères.
mis à jour le 03 avril 2020 à 16H16
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

New York en passe d'autoriser les trottinettes et vélos électriques, interdits depuis 2004
New York en passe d'autoriser les trottinettes et vélos électriques, interdits depuis 2004 © Unsplash/Robert Anasch

Mise à jour (03/04/2020) : Les trottinettes et les vélos électriques sont en passe d'être autorisés à New York. Dans un article publié le 3 avril 2020, Engadget révèle que l'accord budgétaire préliminaire de cet État américain comprend toute une partie sur l'abolition de cette interdiction, en vigueur depuis 2004. A noter tout de même que chaque municipalité pourra préciser la législation. Manhattan pourra par exemple interdire les services de matériel de transport en libre-service comme Lime ou Bird.

Article original : Les trottinettes et vélos électriques ne sont pas prêts de sillonner les avenues newyorkaises. Le 27 décembre 2019, Andrew Cuomo, gouverneur de l'État de New York, a opposé son véto au projet de loi mis sur la table en juin 2019. Ce texte prévoyait d'autoriser ces deux moyens de transport, interdits dans l'État depuis 2004.

Le politicien invoque l'absence de mesures suffisantes en matière de sécurité. Par exemple, le texte n'obligeait pas le port du casque ou n'imposait pas de limites de vitesse. Andrew Cuomo évoque notamment la mort de Nelson Miranda Gomez, un jeune homme de 16 ans renversé par un camion alors qu'il conduisait une trottinette en libre-service Lime, fin novembre 2019.

Des livreurs constamment réprimés

Le projet de loi avait été voté en juin 2019 presque à l'unanimité. Cette étape avait été particulièrement saluée par les livreurs qui utilisent, pour la plupart, des vélos électriques pour effectuer leurs missions. Ils exhortaient alors l'Etat de modifier sa législation pour ne plus être en infraction et punis par la police locale.

"New York criminalise les livreurs qui essaient simplement de gagner leur vie et les gifle avec des milliers de dollars d'amendes, ruinant leur capacité à subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille", a réagi à la nouvelle Jessica Ramos, élu démocrate à l'initiative du projet de loi. Les élus newyorkais devraient bientôt retenter leur chance en proposant une nouvelle version qui appuiera davantage sur la sécurité, dans l'espoir de voir Andrew Cuomo l'approuver cette fois-ci.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media