Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nissan imagine une voiture pour les jeunes nés dans la culture du partage... et c'est raté

Lors du Tokyo Motor Show, Nissan présentera plusieurs concept cars, dont un modèle baptisé "Teatro for Dayz" pensé pour la génération des "share natives", qui ont le partage pour ADN. A l'évidence, le constructeur n'a pas tout compris à la révolution numérique en cours.

mis à jour le 07 octobre 2015 à 08H03
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nissan imagine une voiture pour les jeunes nés dans la culture du partage... et c'est raté
Nissan imagine une voiture pour les jeunes nés dans la culture du partage... et c'est raté © Nissan

Vous connaissiez les "digital natives", cette génération née après l'avènement d'internet, avec un smartphone entre les mains. Voici les "share natives", un concept inventé par Nissan à l'occasion de la présentation de son dernier concept car, baptisé "Teatro for dayz", sorte de mix entre la Nissan Cube et la Fiat 500 L, pensé pour cette cible particulière.

 

Pour les "share natives", explique Nissan, "la propriété matérielle n'est plus une fin en soi, les objets ne leurs servent qu'à se connecter avec leurs amis et à partager du bon temps" (pour leur vendre des voitures, c'est pas gagné, NDLR). Leur expérience de la voiture s'avèrerait "stressante" car cet espace non connecté "ne leur permet de partager qu'avec leurs voisins de siège, et pas avec le monde entier", croit le constructeur. Il semblerait donc que les ondes mobiles s'arrêtent aux portes des voitures Nissan.

 

un smartphone (voire une batterie géante) sur roues

D'où l'idée brillante de créer une voiture pensée uniquement comme un terminal connecté et dont toutes les surfaces intérieures seraient des écrans diffusant du LOL, des emojis et des GIF de chatons. Une voiture forcément électrique, puisque les jeunes générations ont l'habitude de recharger leur smartphone en le branchant à une prise, explique aussi le constructeur. Le Teatro for dayz peut d'ailleurs être vu comme une batterie géante sur roues permettant de recharger ses terminaux mobiles, précise encore Nissan. Une perspective d'avenir réjouissante pour le secteur automobile.

 

Avec la Teatro for dayz, le share native pourra donc réaliser son rêve et s'asseoir sur une sorte de smartphone géant faisant office de siège.

 

 

 

 

Le tableau de bord, les portières, et même les pare-chocs seront des tableaux d'expression leur permettant de partager leurs humeurs avec leur communauté et le monde extérieur. Par exemple : la pollution, c'est mal, donc j'adopte le total look gazon (#greenwashing).

 

 

 

 

Ou si vous aimez le tricot (les shares natives kiffent le tricot, comme tout le monde le sait) ou voulez vous rappeler des sièges de certaines lignes de métro parisiennes (ah, les fameux "moments de grâce" vécus dans les transports en commun), ce motif-là est fait pour vous.

 

 

 

 

Ce concept prouve - mais ce n'était pas son but- que les constructeurs automobiles ont bien du mal à s'adresser à la nouvelle génération de digital natives, ne retenant de la révolution numérique que le côté futile et spectaculaire. Share natives, rebellez-vous et prouvez que vous n'êtes pas que des usines à snaps, à selfies et à LOLcats !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

loindetou
30/10/2015 15h55 - loindetou

AMICALJM, "imbécillité hilarante" se traduit souvent par "démonstrateur technologique" aux frais des actionnaires (ou contribuables). La suite logique de ce concept car est de se passer de conducteur/utilisateur (d'acheteur aussi?)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

amicaljm
07/10/2015 18h50 - amicaljm

Bravo Sylvain, tu as bien réagi, en dénonçant l'imbécillité hilarante de ce "nouveau" con-cept

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale