Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Nokia sort du marché de la vidéo à 360°

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Fini la caméra Ozo. Deux ans après s'être lancé sur le marché de la vidéo à 360°, Nokia en sort et licencie au passage plus de 300 employés. Le Finlandais l'explique par un marché moins prometteur que prévu, même si dans les faits la compétition a rendu son offre caduque.

Nokia sort du marché de la vidéo à 360°
Nokia sort du marché de la vidéo à 360° © Nokia

Nokia a annoncé le 10 octobre 2017 sa sortie du marché des caméras à 360°. L'entreprise finlandaise s'y était lancée en juillet 2015 lorsqu'elle avait dévoilé sa caméra Ozo.

 

Nokia Technologies se recentre sur l'expertise de Withings

La division Nokia Technologies, qui était en charge du projet, va licencier 310 employés sur les 1090 qu'elle compte aujourd'hui (pour référence, Nokia emploie au total un peu de plus de 100 000 personnes à travers le monde). Les emplois affectés sont a priori basés en Finlande, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Nokia Technologies se concentrera à l'avenir sur le secteur de la santé (suite au rachat du français Withings) et sur la monétisation de ses brevets technologiques et de la marque Nokia.

 

Dans son communiqué, Nokia justifie sa décision par "une croissance plus lente qu'escomptée du marché de la réalité virtuelle". Elle indique aussi qu'elle continuera à honorer ses contrats jusqu'à leur échéance. On sait notamment que l'entreprise avait des partenariats avec les studios hollywoodiens Disney et Sony Pictures.

 

Une sortie du marché face à une concurrence féroce

L'observateur avisé ne manquera cependant pas de noter l'évolution rapide du marché de la vidéo à 360°. En 2015, la solution intégrée de Nokia n'avait pas vraiment d'équivalent, et son prix s'en ressentait : 60 000 dollars pièce. L'année dernière, l'entreprise en a baissé le prix à 45 000 dollars, mais elle restait un outil positionné sur un segment très haut de gamme.

 

Le souci, c'est qu'aujourd'hui, la Ozo a beaucoup de rivaux... et plus grand intérêt. Pour les studios hollywoodiens qui veulent du très haut de gamme, il y a la Lytro Immerge, une caméra capable de capturer une scène en trois dimensions. Pour les professionnels à la recherche d'une solution intégrée, il y a les caméras volumétriques de Facebook, dont les capacités sont supérieures à la Ozo pour un même ordre de prix. Google n'est pas en reste avec sa plate-forme Jump, qui s'appuie sur une batterie de caméras d'action et surtout sur un logiciel de fusion dans le cloud à la performance inégalée. Google travaille par ailleurs avec IMAX pour concevoir des caméras professionnelles pour le cinéma.

 

Le coup de grâce vient peut-être de Chine, et plus spécifiquement de l'Insta360 Pro. Une caméra très proche de la Ozo, mais avec une résolution supérieure, et dont le prix n'est que de 3500 dollars. Au final, peu importe la raison exacte. Les revenus juteux sur lesquels comptait Nokia ne sont plus à l'ordre du jour.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale