Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nord-Pas-de-Calais : Euratechnologies le navire amiral

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’ancienne usine textile Le Blan-Lafont accueille 131 entreprises, dont quelques poids lourds. Ce cluster numérique a valeur d’exemple.

Nord-Pas-de-Calais : Euratechnologies le navire amiral
Nord-Pas-de-Calais : Euratechnologies le navire amiral © D.R.

Redonner vie à une ancienne filature textile, l’usine Le Blan-Lafont, paraissait utopique au début des années 2000. Aujourd’hui, la métamorphose de ce château lillois de l’industrie est totale. "Sur le site dénommé EuraTechnologies, nous accueillons 131 entreprises qui rassemblent plus de 2 000 salariés", se réjouit Raouti Chehih, le directeur. "Rien que cette année, se sont installés l’indien Tata, l’anglais Asos, et IBM France avec, pour ce dernier, l’ouverture d’un centre de service et la création de 700 emplois d’ici à 2015." Ce cluster numérique se déploie sur 33 000 mètres carrés. "D’ici à 2016, 40 000 mètres carrés supplémentaires sont programmés, avec la création d’une Cité de l’innovation. Soit une capacité d’accueil de 500 entreprises, dont 200 start-up", précise Raouti Chehih.

À quelques encablures, à Tourcoing, un autre site industriel textile a lui aussi été réhabilité. Baptisé la Plaine Images, il est spécialisé dans l’industrie numérique de l’image (jeux vidéo, cinéma, images de synthèse, serious games, réalité augmentée…). "Sur 20 000 mètres carrés, nous regroupons 66 entreprises, soit 1 055 emplois dont 450 chez Ankama, le leader international du jeu vidéo en ligne", résume Laurent Tricart, le porte-parole du lieu.

Retrouvez les champions français du numérique des 20 autres régions dans notre dossier spécial

Point commun de ces deux sites lillois : ils associent, sur un même espace, incubateur, pépinière, hôtel d’entreprises, laboratoire, centre de formation, start-up, PME et quelques grands comptes. "Nous sommes dans une logique d’écosystème où l’échange est permanent. Un exemple : c’est de discussions informelles entre trois sociétés que nous hébergeons – Ineat Conseil, Stereograph et DSD System – qu’est né Theia, le superviseur de bâtiment en 3 D et 100 % web. C’est cela notre force aujourd’hui", explique Raouti Chehih.

Euratechnologies, quand lille fait école

"La dynamique d’EuraTechnologies n’a de sens que si elle favorise l’insertion dans l’économie numérique des jeunes du quartier où il est implanté", explique Mongi Zidi, le président du Pôle numérique régional. Il a donc créé une Académie d’excellence numérique. Depuis mai 2011, 60 jeunes y ont été formés. "C’est un début modeste mais prometteur, puisque 80 % d’entre eux ont trouvé un emploi." L’opération est soutenue par Pôle emploi et la Communauté urbaine de Lille Métropole.

 

MC2-Technologies voit tout

 

OVH vise la première place

 

Critizr révolutionne la relation client sur mobile

 

Archimed numérise les bibliothèques

 

Sarbacane facilite l’e-mail marketing

 

CIV ouvre le cloud aux PME

 

De notre correspondant, Francis Dudzinski

Une serre numérique pour Valenciennes

La Serre numérique, en construction sur l’ex-friche industrielle de Vallourec, à Valenciennes, ouvrira en septembre 2014. Elle regroupera, sur 17 000 mètres carrés, trois écoles spécialisées dans la création numérique (Supinfocom, Supinfogame et l’ISD), soit 800 étudiants, une pépinière, des start-up et le Play Research Lab, un centre de recherche dédié aux "serious games" associant des chercheurs des universités de Lille et de Valenciennes. Coût de l’opération : 38 millions d’euros.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale