Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oodrive s'offre Sell&Sign, start-up marseillaise spécialisée dans la signature électronique

Oodrive, entreprise française qui propose des solutions SaaS Cloud de partage, sauvegarde et gestion d'identité numérique, veut s'imposer dans le secteur de la signature électronique. Elle vient d'annoncer l'acquisition de Sell&Sign, une application de signature électronique éditée par la société marseillaise Calinda Software. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oodrive s'offre Sell&Sign, start-up marseillaise spécialisée dans la signature électronique
Oodrive s'offre Sell&Sign, start-up marseillaise spécialisée dans la signature électronique © Glassdoor

Oodrive, spécialiste des services de travail collaboratif et du partage de fichiers, annonce ce mercredi 28 avril l'acquisition de Sell&Sign, une solution clé en main de signature électronique pour tous les documents nécessitant une valeur légale. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été dévoilés.

Devenir un acteur important
Cette opération a pour objectif "d'amplifier la performance d'Oodrive sur le développement de sa suite applicative de partage et de collaboration", peut-on lire dans le communiqué. Ainsi, d'ici trois ans, la société souhaite devenir l'un des acteurs significatifs de la signature électronique en Europe.

La solution proposée par Sell&Sign, développée et commercialisée par la société marseillaise Calinda Software, vient compléter la plateforme d'Oodrive qui propose une solution de partage et de collaboration, de gestion du patrimoine visuel et média ou encore de digitalisation des réunions considérées comme sensibles.

Sell&Sign compte 1500 clients
Créé en 2014 par Alexandre Mermod et Sébastien Bassompierre, Sell&Sign propose des solutions complètes de signature électronique, comprenant la digitalisation des contrats, leur mise en conformité, la collecte de données, ainsi que la possibilité de faire signer des documents à distance, en face à face ou en hors-ligne. Elle est utilisée environ 1500 clients.


Oodrive dispose également d'un service de signature électronique, baptisée "Oodrive_sign". Il propose trois niveaux de garantie prévus par le règlement européen "eIDAS" : la signature électronique simple (le plus faible degré de sécurité), la signature avancée (qui garantit l’identité du signataire et l’intégrité du document) et la signature qualifiée (le plus haut degré de sécurité).

L’identité du signataire est garantie par un certificat électronique délivré par une Autorité de Certification. "Oodrive_sign" travaille avec un tiers de confiance, CertEurope, chargé de vérifier l’identité du signataire.

Booster par la pandémie de Covid-19
Cette acquisition va donc permettre à Oodrive de conforter sa position en France et en Europe dans le secteur de la signature électronique, qui a connu une accélération depuis la pandémie de Covid-19 engendrant une massification du télétravail. La signature électronique est ainsi devenue un enjeu de continuité de l'activité économique.

La croissance mondiale du secteur devrait afficher +25% par an pour atteindre d’ici à 2024 et un chiffre d’affaires global de 3,7 milliards de dollars, dont 969 millions générés en Europe, d'après le cabinet de conseil IDC. En France, ce chiffre devrait être porté à 180 millions d’euros en 2024, soit une évolution de +140% par rapport à 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.