Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

OVH mettrait fin à son statut de PME familiale en ouvrant son capital à des investisseurs

Après s’être développée jusqu’ici sur fonds propres et endettement, la star française de l’hébergement Web et du cloud computing OVH serait contrainte d’ouvrir son capital à des investisseurs. Un changement dicté par le besoin de financer un ambitieux plan d’expansion à l’international, mais qui va lui faire perdre son statut de PME familiale.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

OVH mettrait fin à son statut de PME familiale en ouvrant son capital à des investisseurs
Octave Klaba prêt à céder 20% du capital d'OVH à des investisseurs extérieurs © OVH

Revirement stratégique chez OVH. La star française de l’hébergement Web et du cloud computing s’apprêterait à ouvrir 20% de son capital à des investisseurs extérieurs avec l’objectif de lever environ 300 millions d’euros. La famille des Klaba, qui détient 100% du capital aujourd’hui, aurait déjà retenu cinq offres. L’une d’elles proviendrait du français AFM, et les autres seraient issues de quatre fonds d'investissement nord-américains : Warburg Pincus, KKR, Towerbrook et la Caisse de Dépôt et Placement du Québec. C’est-ce que révèle le quotidien Les Echos. La direction de l’entreprise, que nous avons contactée, se refuse pour le moment à tout commentaire.

 

Numéro deux mondial de l'hébergement de sites Web

Si l’information se confirme, elle constitue un tournant majeur. Octave Klaba, qui a fondé la société à Roubaix en 1999, voulait préserver le statut d’entreprise familiale en évitant de faire appel à des investisseurs ou à la Bourse. Avec exclusivement des moyens en propre et de l’endettement bancaire, il avait réussi jusqu’ici à faire d’OVH une société de plus de 1100 personnes et 250 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, leader européen et numéro deux mondial de l’hébergement de sites Web, juste derrière Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans l’hébergement Web et le cloud computing.

 

Un plan d'ouverture de datancenters sur 12 sites dans le monde

L’ouverture du capital à des investisseurs extérieurs est dictée par le besoin de financer un ambitieux plan d’expansion internationale qui vise à faire d’OVH une ETI de plus de 3000 personnes et 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2020. La société prévoit de construire 12 nouveaux sites de datacenters dans onze pays, en plus des cinq existants aujourd’hui : quatre en France et un au Canada. L’emprunt syndiqué de 267 millions d’euros levé en 2014 auprès d’un pool bancaire ne suffit pas.

 

Octave Klaba, qui a cédé en février 2015 son fauteuil de CEO à un gestionnaire de l’extérieur en la personne de Laurent Allard, est contraint et forcé de se plier à cette réalité. Mais sa famille devrait conserver le contrôle de l’entreprise avec 80% du capital.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale