Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Paiement fractionné : Stripe et Klarna s'associent pour faire face à la concurrence

Les deux fintech les mieux valorisées au monde, Stripe et Klarna, s'associent dans le cadre d'un partenariat stratégique. Les commerçants clients des solutions de Stripe pourront désormais utiliser le service de paiement fractionné de l'entreprise suédoise. L'objectif est clair : s'imposer sur le marché du paiement fractionné face à Square ou PayPal. Ce secteur est en plein boom depuis la pandémie de Covid-19.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Paiement fractionné : Stripe et Klarna s'associent pour faire face à la concurrence
Paiement fractionné : Stripe et Klarna s'associent pour faire face à la concurrence © Stripe

Stripe et Klarna annoncent ce mercredi 27 octobre 2021 la signature d'un partenariat stratégique. Désormais, les clients commerçants de Stripe situés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe peuvent utiliser les solutions de paiement fractionné de Klarna.

De son côté, Stripe se voit confier la gestion des flux de paiements transitant par les solutions de Klarna aux Etats-Unis et au Canada, peut-on lire dans le communiqué de presse.

L'Américain Stripe propose des outils de paiement en ligne à travers une suite d'API qui permet aux entreprises d'accepter les paiements, d'effectuer des virements et de gérer leurs activités en ligne. La start-up suédoise Klarna est à l'origine d'une brique logicielle qui permet aux e-commerçants de proposer à leurs clients le paiement en plusieurs fois. La plateforme verse le paiement en une seule fois au commerçant, puis se rembourse auprès du consommateur, se positionnant ainsi comme une interface de gestion de paiement entre les deux parties.

Peser sur ce marché concurrentiel
En s'associant, les deux fintech espèrent peser davantage sur le marché du paiement fractionné. Un secteur qui affiche une croissance à deux chiffres depuis la pandémie de Covid-19 qui a engendré une crise économique et de l'incertitude pour les ménages. Selon les données d'Adobe Analytics, l'adoption de ces services a triplé au début de cette année par rapport aux volumes d'avant la pandémie et est particulièrement populaire auprès des jeunes consommateurs.

Pour Stripe, l'objectif est de concurrencer Square, le spécialiste des solutions de paiement "nouvelle génération" pour les commerçants. Fraîchement arrivé en France, il a racheté l'entreprise australienne Afterpay qui propose un service de paiement fractionné pour 29 milliards de dollars en août 2021.

Des géants du secteur se sont également lancés dans le paiement fractionné, à l'image de PayPal qui propose son service aux Etats-Unis, en Angleterre et en France depuis quelques mois.

Accusé de favoriser l'endettement
Mais les solutions dites "Buy now pay later" (BNPL) souffrent de plus en plus de critiques. Les régulateurs de certains pays craignent que cette tendance n'encourage le surendettement, en particulier chez les jeunes. L'UFC-Que Choisir a ainsi déposé une plainte en avril dernier pour "pratiques commerciales trompeuses" à l'encontre de Bling, Cashper et Floa Bank auprès du Procureur de la République de Paris. L'association de défense des consommateurs a également demandé au législateur européen de "mettre un terme aux passe-droits faits aux minicrédits en les soumettant à la réglementation qui s'applique aux crédits classiques".

Au Royaume-Uni, le gouvernement planche actuellement sur une future réglementation et vient de lancer une consultation sur le paiement fractionné.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.