Pluie, piétons... la voiture autonome de Védécom défie les éléments devant le château de Versailles

Après Bordeaux... Versailles. Le prototype de voiture autonome de Védécom aura tout affronté : une météo exécrable, la circulation dense et les piétons indisciplinés, avec succès.

Récit de voyage par notre confrère Jean-François Préveraud d'Industrie et Technologies.

Partager
Pluie, piétons... la voiture autonome de Védécom défie les éléments devant le château de Versailles

Splendide démonstration que celle faite le 30 octobre à Versailles par la voiture autonome développée par l’Institut Védécom. Le temps était exécrable (pluie, vent, feuilles mortes…), la circulation dense et anarchique à souhait, les touristes indisciplinés traversant au nez de la voiture, bref tout sauf des conditions idéales et bien ‘‘bordées’’ pour faire circuler un véhicule autonome. Pourtant Védécom n’a pas hésité à faire circuler sa voiture autonome aux abords du Château de Versailles, devant un parterre d’une trentaine de journalistes à l’œil critique.

Ce véhicule bi-mode (conduite manuelle et délégation de conduite de niveau 4) synthétise le savoir-faire français incarné par Védécom, illustrant la recherche partenariale publique/privée, sur le véhicule autonome. Il a été développé en moins de 18 mois, Védécom assurant l’intégration de multiples technologies provenant des constructeurs automobiles, d’équipementiers, mais aussi de laboratoires de recherche.

Bien loin des démonstrations médiatiques

Alors que de nombreux acteurs du véhicule autonome se gargarisent des exploits de leurs engins sur des parcours autoroutiers, allant même jusqu’à leur faire traverser les USA sur de grandes routes, ou naviguer sur des circuits fermés censés représenter la ville, Védécom a choisi la ‘‘vraie vie’’, en insérant sa voiture dans la circulation réelle d’une grande ville un vendredi en fin d’après-midi. "C’est beaucoup plus difficile de faire 2 kilomètres dans Versailles que 2000 kilomères entre les lignes délimitant les voies de portions quasi-rectilignes d’autoroute dans le Middle West. D’ailleurs nous étions les seuls à rouler sur routes ouvertes lors du congrès mondial sur les transports intelligents (ITS 2015) qui s’est tenu à Bordeaux début octobre", constate Guillaume Devauchelle, président de Védécom.

"La démonstration à laquelle vous allez participer est le début d’une ‘‘aventure de la recherche’’, à laquelle nous allons vous faire participer régulièrement. Vous allez avancer en même temps que nous", nous promet-il.

Le démonstrateur utilisé par Védécom est une plate-forme électrique Renault Zoe sur laquelle ont été intégrés de multiples capteurs (2 caméras, 5 lasers, 2 radars, GPS, outils de connectivité locale…), le tout ayant bénéficié d’une véritable intégration stylistique réalisée par Estech.

La suite de l'article sur le site d'Industries et Technologies

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS