Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour communiquer, les entreprises françaises s'insèrent dans l'écosystème numérique chinois

Encore peu connues des Occidentaux, les applications chinoises de messagerie comme Weibo ou WeChat sont un passage obligé pour s'adresser aux touristes venant du pays le plus peuplé du monde. Des groupes français comme Lancôme, les magasins Printemps, Air France et Aéroports de Paris commencent à les utiliser.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour communiquer, les entreprises françaises s'insèrent dans l'écosystème numérique chinois
Pour communiquer, les entreprises françaises s'insèrent dans l'écosystème numérique chinois © Capture d'écran Sina Weibo

Loin de l'image de pays fermé et sous contrôle total du pouvoir, la Chine dispose d'un impressionnant écosystème numérique. Deux géants dominent, Alibaba et Tencent, et leurs plate-formes de messagerie instantanée et de e-commerce sont utilisées chaque jour par des centaines de millions de personnes dans le pays. A l'étranger, les touristes chinois, de plus en plus nombreux, continuent à recourir à ces outils spécifiques pour rester en contacts avec leurs proches mais également commenter et partager en direct leurs expériences.

"En analysant ces données, on peut avoir une idée de ce qui les intéresse et les marques françaises peuvent ainsi avoir une meilleure connaissance de leurs clients chinois", explique Renaud Edouard Baraud, directeur de L'Atelier BNP Paribas pour l'Asie. Pour lui, la création d'un compte sur un réseau social comme Sina Weibo, le "Twittter chinois", ou WeChat fait partie des principales étapes pour améliorer sa visibilité auprès du public chinois.

Les premiers comptes WeChat pour les groupes français

L'application WeChat, qui appartient à Tencent, était à l'origine une simple application de messagerie instantannée, type WhatsApp. Mais l'agrégation de nombreux services en a fait une plate-forme de référence pour les marques qui peuvent s'y créer un compte pour optimiser la relation clients ou communiquer sur des opérations marketing. Depuis fin 2013, l'application qui compte plus de 400 millions dutilisateurs permet également d'associer une carte bancaire pour effectuer des transactions directement via le réseau social, ce qui a renforcé son attractivité pour les entreprises.

Alors que la France fait partie des destinations préférées des touristes chinois et que ces derniers disposent en outre d'un pouvoir d'achat important, les groupes tricolores ont ainsi commencé à créer un compte sur WeChat et Sina Weibo. C'est le cas par exemple de la compagnie aérienne Air France, d'Aéroports de Paris, des magasins Printemps et de la marque de cosmétiques Lancôme. De nombreux autres groupes devraient suivre d'autant que les accessoires de mode, les produits de beauté et les biens alimentaires et de santé - des domaines d'excellence pour la France - font partie des principaux achats des Chinois à l'étranger.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media