Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour séduire le grand public, l'application de messagerie sécurisée Signal lance des appels vidéo de groupe

Les utilisateurs de la messagerie Signal peuvent désormais passer des appels vidéo de groupe gratuitement. Limités pour l'instant à 5 personnes, ces échanges seront protégés par le chiffrement de bout en bout, marque de fabrique de l'application. Avec cette nouvelle fonctionnalité, Signal espère toucher un public plus large au-delà des experts en cybersécurité et ainsi concurrencer Zoom ou Microsoft Teams.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour séduire le grand public, l'application de messagerie sécurisée Signal lance des appels vidéo de groupe
Pour séduire le grand public, l'application de messagerie sécurisée Signal lance des appels vidéo de groupe © Wocintechchat.com/Unsplash

Signal, une application de messagerie instantanée gratuite qui utilise le chiffrement de bout en bout pour protéger les conversations de ses utilisateurs, permet désormais de faire des appels vidéo de groupe cryptés et gratuits.

Limité à 5 personnes
Pour l'instant, cette nouvelle fonctionnalité est limitée à cinq participants seulement, ce qui restreint son utilisation. Pour comparaison, le logiciel de discussion Microsoft Teams peut intégrer 1000 participants en ligne en même temps. "Mais nous travaillons pour que vous ayez bientôt encore plus de participants dans un appel de groupe", précise l'entreprise californienne dans son communiqué.

Pour utiliser cette fonctionnalité, les utilisateurs doivent installer la dernière version de l'application de messagerie. Signal mettra automatiquement à jour les anciens groupes vers la nouvelle interface dans les prochaines semaines.

Ne plus se cantonner aux aficionados de la sécurité
Cette annonce s'inscrit dans une stratégie plus globale de Signal qui vise à séduire un plus grand nombre de personnes et de ne plus se cantonner à quelques experts en cybersécurité. En effet, l'application développée par l'entreprise californienne Open Whisper Systems reste peu utilisée du grand public. Le nombre d'utilisateurs de Signal reste à ce jour inconnu.

"J'aimerai que Signal puisse devenir un service de la taille de WhatsApp (…) dans les cinq prochaines années", expliquait Brian Acton, directeur du comité exécutif de la Fondation Signal et cofondateur de WhatsApp. A savoir que cette application a dépassé la barre des deux milliards d'utilisateurs le 12 février 2020.

Les applications de visioconférence ont été les grandes gagnantes de la pandémie de Covid-19. En avril 2020, en plein confinement, Zoom a atteint les 300 millions d'utilisateurs quotidien, soit une augmentation de 50 % entre mars et avril. De son côté, le logiciel de discussion Teams de Microsoft annonçait en mars avoir gagné 12 millions d'utilisateurs en une semaine.

Un lancement tardif
Signal réussira-t-il à s'imposer face à ces mastodontes ? Tout d'abord, notons qu'il est regrettable que l'entreprise lance cette nouvelle fonctionnalité alors que les campagnes de vaccination débutent et que le retour physique en entreprise semble plus proche que jamais.

Mais les garanties de sécurité offertes par Signal pourraient tout de même réussir à séduire une partie des utilisateurs de visioconférence attachés à la confidentialité de leurs échanges, mise à mal par certains fournisseurs. A l'image de Zoom qui a enchainé les incidents de sécurité. Pire encore, l'entreprise a menti sur le niveau de sécurité qu'offrait sa plateforme.

La Federal Trade Commission (FTC), chargée de l'application du droit de la consommation et de la législation antitrust, a d'ailleurs récemment enjoint Zoom de revoir ses pratiques au risque d'être lourdement sanctionné.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.