Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi les services de VTC vont dominer les taxis

Deux études américaines démontrent la supériorité d'un modèle de transport alternatif aux taxis, en prenant l'exemple des villes de New-York et San Francisco. Le co-voiturage et les VTC répondent aux besoins de la ville de demain, selon les chercheurs, et les taxis doivent opérer une transformation profonde de leur modèle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi les services de VTC vont dominer les taxis
Pourquoi les services de VTC vont dominer les taxis © Thomas Hawk - Flickr - CC

Une étude de chercheurs du MIT analyse les bienfaits des services de co-voiturage sur la gestion urbaine. Aux Etats-unis, les géants des VTC Uber et Lyft viennent justement de lancer des services de partage entre particuliers, "UberPool" et "Lyft Line", en complément de leur offre. 

L'étude du MIT, tout comme une étude sur les VTC de l'université UC Berkeley en Californie, prouvent que le co-voiturage réduit drastiquement le temps d'attente des passagers, et peut contribuer à rendre les villes moins congestionnées. De quoi faire trembler un peu plus les taxis...

Réduire trafic et pollution grâce au co-voiturage

Prenant l'exemple de la ville de New York, les chercheurs du MIT ont utilisé une méthode de calcul prouvant que le co-voiturage appliqué aux taxis new-yorkais réduirait pollution et trafic. Selon l'étude, 95% des courses en taxis pourraient être partagées, sans que le temps de transport des passagers n'augmente beaucoup.

Les chercheurs ont utilisé des algorithmes pour déterminer combien de taxis pourraient prendre de passagers supplémentaires durant leur trajet. Ils estiment ainsi que la satisfaction collective et les bienfaits à l'échelle de la ville surpassent les désagréments des particuliers - comme un temps de voyage légèrement plus long. 

Cette idée n'est pas nouvelle, rappellent les chercheurs, le co-voiturage ayant été mis en avant pour améliorer les conditions de vie en ville dès les années 70. Mais des obstacles logistiques, et sociaux notamment - un temps de trajet plus long, voyage avec des inconnus - ont empêché un déploiement massif. Pourtant, des exemples à succès, comme  Bandwagon à New York, ou Blablacar en Europe, prouvent que le modèle a un bel avenir devant lui. 

Maintenant que des services de VTC comme Uber et Lyft se lancent aussi dans le co-voiturage, leur domination sur les taxis traditionnels semble inévitable, à moins que ceux-ci n'opèrent une réelle transformation, selon les chercheurs. "En mettant en place un système [de co-voiturage organisé] qui est 40% moins cher et plus efficace, le but final est de faire du système de taxis un mode de transport plus attirant et viable".

Les VTC répondent mieux aux attentes des passagers

Par ailleurs, une autre étude de l'université UC Berkeley, basée cette fois sur la ville de San Francisco, montre que les services de VTC sont systématiquement plus rapides que les taxis. C'est bien l'une des raisons principales du succès d'Uber et consorts. Selon l'étude, durant les heures de pointe en soirée, 92% des voitures de VTC arrivent en moins de 10 minutes - contre seulement 16% des taxis. 37% des taxis arrivent en plus de 20 minutes, pour seulement 1% des VTC.

Enfin, l'étude californienne montre que 40% des passagers qui ont une voiture l'utilisent moins, étant capables de se déplacer plus facilement dans la ville grâce à ces nouveaux services.  Ces deux études pointent ainsi du doigt les transformations nécessaires que doivent opérer les taxis pour rester compétitifs mais aussi pour s'adapter aux besoins de la ville de demain.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

francois vincotte
06/09/2014 18h37 - francois vincotte

Augmenter le nombre de taxis est facile à Paris. Supposons qu'ils soient 18 000. L'Etat distribue 18 000 plaques gratuites à des nouveaux entrants et 18 000 autres aux propriétaires. La valeur V de la plaque possédée par les 18 000 passera à V/2 mais comme ils en possèderont une nouvelle ils pourront la négocier celle-ci plus tard à un prix probablement supérieur à V/2

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale