Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi Microsoft et Facebook déroulent un câble de 6600 kilomètres sous l'Atlantique

Facebook et Microsoft déploient un câble sous-marin entre la Virginie et Bilbao en Espagne : 6600 kilomètres de fibre optique pour doper le déploiement de leurs services et renforcer leur maîtrise du réseau
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi Microsoft et Facebook déroulent un câble de 6600 kilomètres sous l'Atlantique
Pourquoi Microsoft et Facebook déroulent un câble de 6600 kilomètres sous l'Atlantique © Microsoft / Facebook

Plus vite, plus vite, toujours plus vite. Les grands du numérique ont besoin que la Planète se connecte le plus vite possible, avec un débit toujours plus important, pour promouvoir leurs services. Leurs annonces de déploiement de réseaux télécoms deviennent ainsi une habitude. Aujourd’hui, c’est au tour de Microsoft de se lancer avec Facebook. Ensemble, en toute simplicité, ils entament le déploiement de 6600 kilomètres de fibre optique sous-marine entre l’Etat de Virginie et la ville de Bilbao en Espagne. Prévu pour une mise en exploitation en 2017, Marea (c'est son petit nom) affichera un débit de 160 terabits par secondes (160 000 Gbps). Ce qui en fera le plus important en capacité de transport de données entre les deux continents.

 

Des Californiens de plus en plus adeptes des télécoms

Encore une preuve que les acteurs du numérique ne se contentent plus de louer ou d’utiliser les réseaux des spécialistes du domaine. Ils bâtissent leur propre infrastructure. Google a désormais un grand nombre de projets télécoms (Loon, Fi, Fiber… ) y compris dans des consortiums de câbles sous-marins et Facebook en fait une activité à part entière au sein de sa toute jeune division hardware (aile solaire et laser, Internet.org, Telecom Infra Project).Toujours pour aller plus vite, et pour maîtriser de plus près le réseau.

 

Pour autant, ils n’ont aucun intérêt à se mettre à dos les opérateurs et équipementiers traditionnels qui les équipent par ailleurs, et continuent de travailler avec eux. Reste que ce sont désormais les opérateurs qui se bousculent pour être les partenaires des Californiens. Les deux américains ont ainsi choisi Telxius, la toute nouvelle filiale spécialisée dans l’infrastructure de l’opérateur espagnol Telefonica, pour gérer leur fibre transatlantique. Ils en seront les deux seuls usagers à quelques exceptions près. Les entreprises des télécoms ne sont donc pas exclues du process. Le cabinet d’études Telegeography, cité par Wired, le confirme pourtant : désormais, plus des deux tiers du trafic transatlantique de données circulent sur des réseaux privés. Ceux de Google, Facebook, Microsoft et consorts.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale