Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourtant très critique envers le réseau social, Elon Musk entre au capital de Twitter

D'après un document financier du gendarme de la bourse américaine, Elon Musk s'empare de 9,2% du capital de Twitter. Il critique pourtant souvent ce réseau social pour sa prétendue censure et avait même évoqué la semaine dernière l'idée de lui créer un concurrent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourtant très critique envers le réseau social, Elon Musk entre au capital de Twitter
Pourtant très critique envers le réseau social, Elon Musk entre au capital de Twitter © Unsplash

Elon Musk, fondateur de SpaceX, de Neuralink et CEO de Tesla, détient désormais une participation de 9,2% du capital de Twitter, d'après un document de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la bourse américaine, datant du 14 mars 2022. Il deviendrait son actionnaire majoritaire avec 73,5 millions d'actions. Jack Dorsey, cofondateur et ancien directeur général de Twitter qui a quitté ses fonctions, détient toujours une participation de 2,25% dans l'entreprise.  

Les actions de Twitter ont bondi de 26% à Wall Street, la plus forte augmentation intrajournalière du titre depuis plus de quatre ans. La participation valait 2,89 milliards de dollars, sur la base du cours de clôture de Twitter du 1er avril. Ce montant devrait progresser avec la flambée du titre.

L'une des personnalités les plus suivies
Cette prise de participation peut sembler étonnante puisque l'entrepreneur, l'une des personnalités les plus suivies du réseau social avec près de 80 millions d'abonnés, est connu pour ses récentes positions très critiques envers la supposée censure de Twitter.

Dans une série de tweets publiée la semaine dernière, il laissait même entendre la possibilité de créer son propre réseau social. "La liberté d'expression est nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie. Pensez-vous que Twitter respecte scrupuleusement ce principe ?", écrivait-il dans le cadre d'un sondage. Plus de deux millions de personnes y ont participé, dont 70% ont répondu par la négative.
 


Un canal de communication privilégié
Objet de vives critiques de la part d'Elon Musk, Twitter est aussi un élément central de la communication de l'entrepreneur. Il y a par exemple annoncé en 2018 le retrait en Bourse de Tesla au prix de 420 dollars par action, avant d'y renoncer quelques semaines plus tard, provoquant la suspension de son cours par les autorités boursières américaines. Cette annonce lui a valu une poursuite pour fraude et une amende de 17 millions d'euros après avoir passé un accord avec la SEC.

Dans le secteur des cryptomonnaies particulièrement, ses prises de position ont pu provoquer des fluctuations importantes. Dans un tweet, il avait ainsi affirmé que Tesla allait rendre certains de ses produits "achetables" en Dogecoin, provoquant une hausse de cette cryptomonnaie de 24%. De la même manière, ses critiques contre Twitter avaient fait baisser le cours de bourse de l'entreprise, et son rebond suite à l'annonce de sa prise de participation lui a fait gagner un milliard de dollars.

Twitter promet un retrait plus efficace
Cette annonce est également un test pour le nouveau CEO de Twitter, Parag Agrawal, ancien CTO. Il s'est engagé à accroître la responsabilité en prenant des décisions plus rapidement pour répondre à de nombreuses polémiques. Le Digital Services Act (DSA), actuellement en cours de discussion devant les institutions bruxelloises, pourrait également rebattre les cartes. Il prévoit des obligations pour les grandes plateformes en matière de retrait des contenus illicites tout en tentant de préserver un équilibre avec la liberté d'expression.

L'entreprise s'est aussi fixée des objectifs ambitieux de croissance, notamment en augmentant son chiffre d'affaires annuel à 7,5 milliards de dollars et en atteignant 315 millions d'utilisations quotidiens d'ici la fin 2023 (contre 217 millions d'utilisateurs actuellement). La monétisation du réseau social est également au coeur des préoccupations actuelles. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.