Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Project Zero : l'équipe de hackers surdoués de Google pour améliorer la cybersécurité des internautes

Google a révélé mi-juillet au grand public l'existence de son Project Zero : une équipe qui regroupe la fine fleur des hackers. Ils font la chasse aux failles de sécurité qui peuvent être exploitées par des pirates informatiques mal intentionnés, sur tous les logiciels du web qui ont de nombreux utilisateurs. Ils proposent des solutions aux éditeurs de ces programmes. Objectif pour l'entreprise : redonner confiance aux internautes pour qu'ils utilisent (encore) plus ses services et son moteur de recherche.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Project Zero : l'équipe de hackers surdoués de Google pour améliorer la cybersécurité des internautes
Project Zero : l'équipe de hackers surdoués de Google pour améliorer la cybersécurité des internautes © Charles Foucault - L'Usine Nouvelle

George Hotz est un génie. Un génie du piratage informatique. En 2007, le jeune Américain a craqué le nouveau verrouillage AT&T de l'iPhone. L'entreprise l'a superbement ignoré. Il a ensuite piraté la Playstation 3 de Sony. Le groupe japonais lui a intenté un procès. Mais lorsqu'il a réussi à exploiter une faille de sécurité du navigateur web Chrome, Google lui a offert une prime de 150 000 dollars et un entretien d'embauche, rapporte le site spécialisé Wired.

trouver les Bugs "zero day"

Le hacker a été recruté dans l'équipe Project Zero du géant américain. Ses membres, tous des informaticiens de talent, partent à la chasse aux bugs dits "zero day", c’est-à-dire encore ignorés du grand public, mais exploitables par les pirates. Ils effectuent ce travail non seulement sur les programmes de Google, mais aussi sur "n’importe quel logiciel dont dépendent de nombreux utilisateurs", précise le groupe dans un communiqué. Et de poursuivre : "notre objectif est de réduire de façon significative le nombre de personnes touchées par les attaques ciblées."

Les membres de Project Zero qui repèrent une vulnérabilité dans un programme trouvent une solution pour la corriger et préviennent l'éditeur concerné. Ces informations seront consignées sur une base de données ouverte au public, qui permettra au quidam de savoir quels sites sont les plus risqués. Quel intérêt a Google à défendre la cybersécurité de Monsieur tout le monde ? Un internaute confiant est un internaute qui surfe plus sur le web, qui utilise davantage son moteur de recherche et qui constitue une source de revenus...

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media