Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rakuten entre au capital de Lyft, le concurrent d'Uber, pour l'aider à s'internationaliser

Le groupe de e-commerce japonais Rakuten vient d'entrer au capital de la start-up Lyft à hauteur de 11,9%, dans le cadre d'une levée de fonds plus large de 530 millions de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rakuten entre au capital de Lyft, le concurrent d'Uber, pour l'aider à s'internationaliser
Rakuten entre au capital de Lyft, le concurrent d'Uber, pour l'aider à s'internationaliser © Wikimedia commons

Le géant du e-commerce japonais Rakuten poursuit sa diversification. Le propriétaire de Price Minister avait acquis le service de messagrie Viber il y a un an, en février 2014. Un rachat qui "s'inscrit dans notre vision d'un monde très communautaire où acheteurs et vendeurs se parlent", expliquait Olivier Mathiot, prédident de Price Minister à L'Usine Digitale il y a quelques semaines. Rakuten a également acheté le service de SVOD espagnol Wuaki et le spécialiste du livre numérique Kobo.

Rakuten, partenaire de l'expansion internationale de Lyft

Cette fois-ci, c'est à l'économie du partage que la société s'intéresse. Pas une première, puisqu'elle envisage de lancer un clone de Airbnb au Japon. Elle annonce avoir participé à la dernière levée de fonds du service de VTC Lyft, concurrent d'Uber, dont les véhicules arboraient jusqu'à très récemment une moustache de couleur vive sur le capot.

Rakuten a apporté 300 millions de dollars sur les 530 millions récoltés par l'entreprise californienne. Elle détient désormais 11,9% du capital de l'entreprise, qui pour l'instant ne propose son service que dans de grandes villes américaines. Lyft a l'ambition de se développer sur son marché domestique et hors de ses frontières dans les prochains mois. Le chinois Alibaba, qui veut investir dans Snapchat, avait participé à l'un des tours de table précédents.

Lyft a levé 850 millions de dollars depuis sa création : elle est désormais valorisée à 2,5 milliards de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale