Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Randstad veut fluidifier le marché du travail grâce au big data

Le président de Randstad France en est convaincu : le big data va améliorer le fonctionnement du marché du travail. Pour cela, la société d'interim a développé une solution pour rapprocher offres et demandes d'emplois. A la clé des nouveaux services pour les entreprises et les salariés... Et un moyen de se différencier pour Randstad.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Randstad veut fluidifier le marché du travail grâce au big data
Le big data sera-t-elle la techonologie qui fluidifiera le marché du travail ?

Le président de Randstad France, François Beharel l'explique sans détour : s'il mène une politique d'innovation c'est pour éviter l'uberisation de ses services. Comprendre l'arrivée d'une entreprise numérique qui remettrait en cause son activité, le travail temporaire comme Uber chahutent les taxis ou Airbnb les hôteliers. "Je veux élever le standard de l'intérim", affirme-t-il. Afin, selon lui, être moins facilement imitable.

 

La filiale française de ce groupe international a investi durant trois ans pour développer une application de big data pour améliorer le service rendu aux intérimaires, aux entreprises ou aux collectivités territoriales. Le but poursuivi ? Mieux connaître les marchés locaux d'emploi et voir comment faire pour trouver des compétences correspondant aux besoins des bassins.

 

cartographier les offres et les compétences

"L'outil que nous avons développé est une solution pour fluidifier le marché du travail", assure le marché du travail. Comment ? En cartographiant le marché des offres et les compétences des trois millions de candidats qui sont passés un jour dans un bureau de Ranstad et en rapprochant les deux. Vous êtes une entreprise et vous ne trouvez pas les candidats idoines ? Randstad assure pouvoir vous dire où ils se trouvent. S'ils ne sont pas à proximité, le logiciel peut détecter les candidats qui possèdent des compétences proches à celles recherchées et qui pourraient être rapidement formés... "En élargissant ainsi, là où on trouvait péniblement dix candidats, on pourra en proposer cent", assure le président France.

 

trois ans de développement

En effet, pour réussir cet appariement entre offre et demandes, les CV et les petites annonces ont été traduits en compétences par un algorithme qui se charge aussi de les rapprocher.

 

Pour y parvenir, il aura fallu trois ans de développement au sein de l'entreprise -  avec l'assistance d'Oracle et de Cagemini - et équiper les consultants des agences Randstad avec des tablettes. Randstad prévoit à terme de les former tous avec ce nouvel outil big data.

 

Un outil aussi pour les pouvoirs publics

Les consultants pourront ainsi non seulement trouver les bons candidats mais aussi aider une entreprise qui veut s'implanter sur un territoire à trouver le lieu où elle trouvera les compétences nécessaires. Du côté des salariés, le big data peut les aider dans une reconversion ou un projet professionnel. Randstad assure même pouvoir ainsi conseiller les collectivités territoriales ou les pouvoirs publics sur la meilleure utilisation possible des budgets de formation.

 

Pour l'instant en test, cet outil sera généralisé à la fin du mois d'octobre 2015, assure le président de Randstad France. De prochaines étapes sont prévues, notamment l'intégration d'une démarche prédictive sur l'évolution des compétences et des besoins.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale