Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Recruter un développeur efficace sur des plates-formes ludiques de programmation en ligne

Les entreprises peinent à recruter de bons développeurs, alors que l'informatisation de nombreuses activités leur demande des profils de plus en plus pointus en informatique. Frédéric Desmoulins, président de CodinGame, plate-forme web de programmation ludique destinée aux développeurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Recruter un développeur efficace sur des plates-formes ludiques de programmation en ligne
Recruter un développeur efficace sur des plates-formes ludiques de programmation en ligne © CodinGame

A l’ère du numérique, lorsque l’on parle d’innovation, on parle de technologie, et donc inévitablement d’informatique. Aujourd’hui le code est partout. La croissance de tous les secteurs d’activité, des télécommunications en passant par les banques, l’industrie ou l’agriculture, repose sur un degré toujours plus élevé et plus complexe d’informatisation.  Les développeurs créent les innovations de demain. L’impact de leur profession est bien plus stratégique qu’on ne le laisse entendre.

Recruter des développeurs : un parcours du combattant ?

Si l’informatique est partout, on manque aujourd’hui cruellement d’informaticiens. Les raisons de cette pénurie sont multiples : le nombre de postes offerts est très supérieur à la demande, les étudiants ne sont pas assez formés, l'image du métier n'est pas toujours bonne... Partout dans le monde, les Etats tirent la sonnette d’alarme : les initiatives gouvernementales pour démocratiser l’apprentissage de la programmation dès le plus jeune âge se multiplient. Former des développeurs - par millions - devient un enjeu planétaire crucial. Mais si les institutions s’alarment, cette situation de crise reste encore méconnue du grand public qui est loin de se douter que l’activité économique mondiale risque un ralentissement généralisé si on n’enraye pas cette pénurie.

Dans ce contexte, les sociétés qui cherchent aujourd’hui à recruter des développeurs et qui ne bénéficient pas de la renommée des grands groupes comme Google ou Facebook doivent se préparer à une vraie traversée du désert. Trouver le développeur qui répondra aux attentes d’un poste donné est un défi pour près de 75% des recruteurs. De plus en plus, les canaux traditionnels de recrutement  sont inefficaces. Sur-sollicités, les développeurs ne postent pas leur profil sur les sites de recherche d'emploi, et répondent rarement aux offres qu’ils reçoivent. Pour la plupart, ils sont de toute façon déjà en poste. Enfin, ils sont très sensibles à la culture d’entreprise et à l’environnement de travail qui leur est proposé : sur un marché tendu, ils choisiront en priorité les sociétés pour lesquelles ils ont envie de travailler .

Les nouveaux vecteurs de recrutement dans l’informatique

Dans ce contexte, des canaux de recrutements “innovants” se multiplient. Applications pour faciliter la cooptation, la recommandation sur les réseaux sociaux, le “matching” automatisé candidats-employeurs, les alertes personnalisées… Ces nouveaux vecteurs portent-ils réellement leurs fruits ? Permettent-ils d’entrer en contact avec les développeurs que l’on cherche ?

Pour recruter des développeurs, il faut d’abord les comprendre. La plupart sont des passionnés. Pourquoi ? Parce que programmer s’apparente à un jeu de réflexion : il s’agit de pouvoir imaginer, concevoir et réaliser la solution la plus efficace à un problème donné, en y mettant beaucoup de soi. En d’autres termes, pour les afficionados du code, programmer est un art, qui implique une dose importante de créativité et d’imagination. Un développeur investi sur un projet techniquement motivant et challengeant ne verra pas le temps passer.

N’oublions pas que si coder est une passion, tout le monde n’en a pas forcément fait son métier. Ce vivier de talents cachés ne demande qu’à être découvert grâce par exemple à des plates-formes en ligne de programmation ludique, où ils participent à des challenges et peuvent être contactés par des entreprises qui cherchent des profils particuliers. Dans la conjoncture actuelle et en attendant que les programmes de formation au code portent leurs fruits à grande échelle, cette approche nous semble être une bonne alternative pour dénicher des talents là où on n’aurait pas pensé à les chercher.

Frédéric Desmoulins, président de CodinGame

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media