Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Renault dévoile un plan stratégique tourné vers les services, les nouvelles mobilités et la technologie

Renault a dévoilé son plan stratégique "Renaulution" qui vise à transformer le constructeur en entreprise technologie utilisant les voitures. Renault créé une quatrième division (aux côtés de Renault, Dacia-Lada et Alpine) baptisée Mobilize et destinée à développer de nouvelles de mobilités. Elle a dévoilé l'EZ-1 Prototype, un petit véhicule pouvant accueillir deux personnes qui est destiné à être loué à l'usage sur la base du temps ou du kilométrage.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Renault dévoile un plan stratégique tourné vers les services, les nouvelles mobilités et la technologie
EZ-1 Prototype, le véhicule présenté par Mobilize la entité du groupe Renault. © Renault

Luca de Meo, le patron de Renault arrivé l'année dernière, a présenté ce jeudi 14 janvier 2021 la stratégie de l'entreprise pour les prochaines années. "Nous passerons d'une entreprise automobile utilisant la technologie à une entreprise technologique utilisant des voitures, dont au moins 20 % des revenus proviendront des services des données et du commerce de l'énergie d’ici 2030", déclare Luca de Meo. Toutefois, Renault prévoit une réduction des investissements et des dépenses de R&D d'environ 10% du chiffre d’affaires à moins de 8 % en 2025.

Renault se concentre sur la création de valeur
"Renaulution" est un plan en trois axes tourné vers les technologies et les mobilités et visant à passer de "la course au volume à la création de valeur". Les deux premières phases de ce plan se concentreront, dans un premier temps, sur le redressement de la marge et de la génération de liquidités jusqu'en 2023 et, dans un second temps, sur le renouvellement des gammes jusqu'en 2025. Ensuite, Renault souhaite changer de modèle économique pour proposer des produits tournés vers la technologie, la mobilité et l'énergie.

Cela passe par la création d'une quatrième marque aux côtés de Renault, Dacia-Lada et Alpine (qui regroupera Alpine, Renault Sport Cars et Renault Sport Racing). Nommée Mobilize cette nouvelle entité a pour but "développer de nouvelles sources de bénéfices provenant des services de données, de mobilité et d'énergie au profit des utilisateurs de véhicules, et à générer plus de 20% des revenus du Groupe d’ici 2030".

Une nouvelle division Mobilize
Renault avait déjà fait un premier pas pour structurer ses services de mobilité en créant une nouvelle filiale baptisée Renault MAI (pour Mobility as an Industry) en octobre 2019. L'objectif est alors de regrouper l'ensemble des activités de mobilité du groupe afin de créer des synergies, clarifier les offres et en créer de nouvelles. Avec son plan Renaulution, le constructeur confirme ses ambitions dans le domaine.

Mobilize va proposer des solutions et des services aux autres marques du groupe ainsi qu'aux partenaires extérieurs. Cette division doit parvenir à allonger le temps d'utilisation de la voiture qui reste aujourd'hui très largement inutilisée la plupart du temps, trouver des solutions afin de mieux gérer la valeur résiduelle des véhicules, et tendre à la neutralité carbone.

Par exemple, Mobilize doit multiplier les solutions de financement pour les véhicules en proposant abonnements, leasing ou des offres pays-as-you-go qui viennent compléter l'achat d'un véhicule. Cette division doit aussi mettre en place une plateforme dédiée aux données, services et logiciels afin de monétiser de nouvelles offres. Enfin, le constructeur souhaite mettre l'accent sur de nouveaux services d'entretien et de rénovation qui pourront éventuellement rejoindre les nouvelles solutions de financement des véhicules.

Mobilize présente EZ-1 Prototype
Mobilize disposera de ses propres équipes d'ingénierie, de design, de qualité et de conception et développera ses offres (véhicules compris) sous son nom propre. La division proposera deux véhicules adaptés pour l'auto-partage, un pour les services de transport à la demande avec chauffeur et un pour la mobilité du dernier kilomètre. A l'occasion de la présentation de plan, un premier véhicule baptisé EZ-1 Prototype a été dévoilé. Ce véhicule "préfigure une nouvelle solution de mobilité partagée" de la marque.
 


EZ-1 Prototype est un véhicule électrique compact pouvant accueillir deux personnes. Ses utilisateurs paieront à l'utilisation, sur la base du temps ou du kilométrage. Pour faciliter son usage, le véhicule connecté propose un accès sans clé et interagit avec ses utilisateurs via leur smartphone. Avec son système d'échange de batterie, l'EZ-1 Prototype peut fonctionner sans interruption. Un véhicule qui n'est pas sans rappeler la petite voiture sans permis Ami One commercialisée par Citroën (un véhicule qui peut être acheté, loué pour une longue durée, ou sur le service Free2Move).
 


Côté services de mobilités, Renault a récemment cédé le VTC francilien Marcel. Toutefois, son service de véhicule en auto-partage Zity est venu remplacer son service baptisé Moov'in Paris dans la capitale. En parallèle, Renault n'hésite pas à investir dans des projets qu'il juge innovant comme les transporteurs connectés de Nino Robotics.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media