Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Retail] La start-up Wynd lève 30 millions d'euros auprès de Sodexo et d'Orange

Levée de fonds La start-up française Wynd vient de lever 30 millions d'euros auprès d'investisseurs français, dont le géant de la restauration Sodexo et Orange. Ces fonds vont permettre à cet acteur de la digitalisation du retail de s'internationaliser pour faire face aux traditionnels barons de l'ERP.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Retail] La start-up Wynd lève 30 millions d'euros
[Retail] La start-up Wynd lève 30 millions d'euros auprès de Sodexo et d'Orange © Printscreen WYND

La start-up française Wynd a le vent en poupe. Elle vient de lever 30 millions d'euros auprès d'investisseurs tricolores, dont le nouvellement créé Sodexo Ventures, mais aussi Orange Digital Ventures (qui avait mené la précédente levée de Wynd) ou encore Alven Capital. Cela porte le total de ses fonds levés depuis sa création en 2013 à près de 39 millions d'euros.

 

Cet influx de capital va permettre à la jeune pousse d'accélérer son internationalisation, notamment en Europe, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Elle prévoit d'ores et déjà d'ouvrir des bureaux à Londres et Dubai. Elle devrait aussi doubler ses effectifs d'ici un an pour passer à plus de 150 employés, et compte par ailleurs investir dans des technologies d'analyse de données par machine learning pour fournir de l'intelligence en temps réel à ses clients.

 

Faciliter l'omnicanal

Wynd était à l'origine une solution de gestion de la commande à destination des restaurateurs dont la principale innovation était son intégration d'un système de "click & collect" (commande en ligne et retrait en magasin) dans les systèmes de commande standard des commerces. L'entreprise s'est depuis ouverte à d'autres business et cible tous les pointes de vente.

 

Elle équipe aujourd'hui plus de 5000 commerces, et ses clients vont des fleuristes aux stations services, boutiques de vêtements, ou encore à la santé et l'immobilier. La start-up aura fort à faire pour s'imposer face aux ténors du secteur comme Salesforce, SAP ou Oracle, mais elle compte sur son agilité pour les prendre de vitesse dans la digitalisation de l'expérience client.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale