Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Saint-Gobain investit dans les objets connectés

Alors qu'il vient de souffler ses 350 bougies, le groupe Saint-Gobain n'a pas peur de la modernité. Le leader du marché des matériaux de construction investit 900 000 euros dans la start-up nantaise Qivivo, aux côtés de Bpifrance et de Go Capital. La jeune pousse développe un thermostat intelligent, capable d'apprendre les besoins énergétiques des habitants du logement où il est installé. Mais si elle intéresse le français, c'est avant tout pour son offre de diagnostic thermique des bâtiments. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Saint-Gobain investit dans les objets connectés
Saint-Gobain investit dans les objets connectés © Qivivo

Le numéro un du secteur des matériaux de construction Saint-Gobain, qui annonçait en novembre 2013 viser 4 milliards d'euros d'acquisitions d'ici à 2018, investit dans un secteur où on ne l'attendait pas : les objets connectés pour la maison. Même si la société française a célèbré en 2015 son 350e anniversaire, elle sait vivre avec son temps. Elle mise sur un secteur en plein boom, comme en témoignent les multiples entreprises de la domotique présentes cette année au Consumer Electronics Show de Las Vegas, qui s'est déroulé du 6 au 9 janvier.

Saint-Gobain a choisi d'entrer au capital d'une start-up tricolore : Qivivo. Cette jeune pousse nantaise fondée en septembre 2012 par l’ingénieur Adrien Suire, propose une solution de thermostat intelligent et connecté vendue 100 euros. L'appareil est capable de gérer le fonctionnement du système de chauffage d’un logement via une application mobile et apprend automatiquement les besoins de ses habitants. Le groupe hexagonal investit 900 000 euros dans l'entreprise, aux côtés de Bpifrance et de Go Capital, qui avait déjà pris des participations dans Qivivo à hauteur de 450 000 euros en septembre 2014.

diagnostic thermique des habitations

Si le trois fois centenaire groupe Saint-Gobain a décidé d'investir dans la start-up, ce n'est pas seulement parce qu'elle conçoit des objets connectés prometteurs. Il est surtout intéressé par son offre de diagnostic thermique des habitations. Qivivo collecte des milliers de données pour proposer une rénovation énergétique efficace des logements, un domaine dans lequel Saint-Gobain est spécialiste, notamment pour ce qui a trait aux matériaux. Les deux activités sont complémentaires.

Le français ne se frottera donc qu'indirectement à la concurrence implacable de Google, qui a racheté en janvier 2015 le fabricant de thermostat intelligent Nest Labs, pour 3,2 milliards de dollars, et qui compte bien emporter la part du lion sur le marché naissant des "smart homes".

Lélia de Matharel

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale