Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung : les composants vont bien, les smartphones moins

Après une année 2014 marquée par une grande baisse de forme de sa division mobile, Samsung va se recentrer sur ses modèles phares et sur les marchés émergents. Le coréen compte aussi sur sa division composants, qui fournit nombre d'acteurs du marché, dont ses concurrents.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung : les composants vont bien, les smartphones moins
Samsung : les composants vont bien, les smartphones moins © Ziggymaster - Wikimedia Commons

Samsung Electronics a présenté jeudi 29 janvier ses résultats pour le quatrième trimestre 2014. L'entreprise coréenne a réalisé 4,88 milliards de dollars de bénéfices durant cette période, soit une baisse de 32% par rapport au même trimestre en 2013. Cela représente de plus son plus faible profit trimestriel depuis 2011.

En cause, la baisse des ventes de smartphones (les profits de la division mobile ont baissé de près de deux tiers par rapport à l'année précédente), un marché attaqué d'un coté par Apple et ses iPhone (segment haut de gamme) et de l'autre par les fabricants chinois Xiaomi et Lenovo sur l'entrée et le milieu de gamme. Apple est ainsi revenu au même niveau que Samsung en termes d'unités vendues sur le trimestre, chaque constructeur ayant distribué 74,5 millions d'appareils, soit 20% du marché. Une progression dûe en grande partie à la croissance fulgurante (70%) de la marque à la pomme sur le marché chinois.

Les composants se portent bien

Pour compenser cette compétition exacerbée dans un secteur où il va être de plus en plus difficile pour un acteur unique de se démarquer clairement des autres (comme Samsung l'a fait ces dernières années), le conglomérat coréen compte sur sa division semi-conducteurs. Celle-ci se porte bien et Samsung compte y investir 21,4 milliards de dollars en 2015 pour répondre à la demande en composants (puces, écrans)... des produits mobiles concurrents des siens. La division mobile du coréen pourrait de plus s'alimenter exclusivement en interne pour le processeur du futur Galaxy S 6.

L'entreprise Qualcomm, qui l'approvisionne habituellement pour une large part en processeurs Snapdragon, a annoncé lors de ses propres résultats financiers qu'un de ses gros clients serait absent lors de ce cycle. Des rumeurs laissent entendre depuis plusieurs semaines qu'il s'agit de Samsung, qui pour des raisons notamment de performance thermique, se serait exclusivement rabattu sur sa propre puce Exynos.

En 2015 : moins de modèles, assaut sur l'Inde et la Chine

Samsung mise beaucoup sur la sortie du Galaxy S 6, dont l'annonce devrait être faite fin février lors du Mobile World Congress, et qui va devoir frapper fort pour aider l'industriel à retrouver son niveau de 2013 après une année 2014 en retrait. Le coréen sortira moins de modèles en 2015, se concentrant sur ses produits phares. Il mise également toujours sur le marché chinois, mais également sur l'Inde, au très fort potentiel, marché sur lequel il va commercialiser son premier smartphone utilisant Tizen, son système d'exploitation propriétaire.

Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale