Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung travaille sur un casque capable de prévenir un AVC

Le C Lab de Samsung veut mettre l'observation de l'activité du cerveau à la portée du grand public, et développe un casque capable de donner l'alerte avant un accident vasculaire cérébral.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung travaille sur un casque capable de prévenir un AVC
Samsung travaille sur un casque capable de prévenir un AVC © Samsung

Avec l'essor de la wearable tech (la technologie à porter), de plus en plus de paramètres peuvent être surveillés grâce à des objets connectés : la fréquence cardiaque, la tension artérielle, la glycémie, le nombre de calories dépensées, l'évolution du poids… Pourra-t-on ajouter à cette panoplie l'observation de l'activité cérébrale ?

un serre-tête 2.0

Des casques d'électroencéphalographie (EEG) adaptés à des usages grand public existent déjà. Ils servent, pour la plupart, d'interfaces de pilotage d'une application : un drone, une imprimante 3D ou même un avion peuvent ainsi être contrôlés par le cerveau. L'Inria a même créé un casque permettant de visualiser l'activité de son cerveau en temps réel !

Samsung propose un autre usage, bien plus naturel finalement : l'observation des ondes cérébrales comme outil de santé, afin de prévenir les AVC (accidents vasculaires cérébraux). Un appareil imaginé par une petite équipe au C Lab, la structure dans laquelle les ingénieurs de toutes les branches de Samsung peuvent mener des projets de recherche, en marge de leurs missions principales. En l'occurrence ici, ce sont des ingénieurs des divisions smartphones et machines à laver qui ont donné de leur temps (et de leur cerveau) pour imaginer cette solution innovante.

Le prototype, répondant au nom de code EDSAP (Early detection sensor & algorithm package), ressemble à un serre-tête à plusieurs branches équipées de multiples capteurs. Le casque enregistre toutes les minutes les ondes électriques du cerveau, envoie ces données vers une application mobile pour smatphone et tablettes et les traduit en courbes et graphiques compréhensibles par le porteur. Ce tableau de bord fournit des informations sur le niveau de stress, la qualité du sommeil et permet surtout de donner l'alerte lorsque les facteurs de déclenchement d'un AVC sont observés.

un capteur en forme de barrette ou intégré dans des lunettes ?

C'est sur la forme et la matière des capteurs (une sorte de caoutchouc, précise le coréen, en restant discret sur la nature précise du matériau) que l'équipe de Samsung s'est le plus creusée la tête. Cette solution n'oblige pas le sujet à humidifier les électrodes avec une solution saline, comme avec d'autres casques.  Les capteurs pourraient être facilement intégrés à des objets de formes variées, comme des épingles à cheveux ou des branches de lunettes, suggère Samsung.

L'EDSAP en est encore à un niveau précoce de développement, et devra faire l'objet de recherches complémentaires et d'études cliniques. Mais déjà, d'autres utilisations sont envisagées, comme le suivi de la dépression nerveuse. La technologie et les aglorithmes d'analyse développés pour ce casque pourraient aussi être mis à profit sur d'autres projets : Samsung réfléchit déjà à adapter son EDSAP pour monitorer l'activité électrique du cœur (électrocardiogramme, ou ECG).

Sylvain Arnulf

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale