Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semi-conducteurs : Pour la première fois, la valorisation de Nvidia dépasse celle d'Intel

Vu ailleurs Pour la première fois, les actions Nvidia ont dépassé celles d'Intel pour atteindre le chiffre record de 404 dollars, ce qui porte la capitalisation boursière du concepteur américain de puces électroniques à 248 milliards de dollars. En difficulté sur plusieurs plans, Intel a vu ses actions chuter de 2% depuis le début de l'année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semi-conducteurs : Pour la première fois, la valorisation de Nvidia dépasse celle d'Intel
Semi-conducteurs : Pour la première fois, la valorisation de Nvidia dépasse celle d'Intel © Nvidia

Pour la première fois, Nvidia a dépassé Intel dans l'industrie des semi-conducteurs. Une envolée alimentée en particulier par l'explosion de la demande de puces graphiques dans les data centers. Le 8 juillet dans l'après-midi, les actions Nvidia ont augmenté de 2,3% pour atteindre le chiffre record de 404 dollars, ce qui porte la capitalisation boursière du concepteur américain de puces électroniques à 248 milliards de dollars, juste au-dessus d'Intel, avec 246 milliards de dollars.



Les actions d'Intel ont chuté de 2 % en 2020
Bloomberg note que les actions de Nvidia ont augmenté de 72% depuis le début de l'année, les investisseurs pariant que la pandémie de Covid-19 allait accélérer le passage à des services numériques basés sur le cloud et utilisant sa technologie. De son côté, Intel a vu ses actions chuter de 2% en 2020.

L'action de Nvidia a été l'une des plus performantes de Wall Street ces dernières années car le concepteur a su diversifier ses activités passant de son activité principale de puce pour PC vers l'équipement des data centers, l'automobile et l'intelligence artificielle. Le partenariat signé avec Mercedes en est une illustration. Fin juin 2020, le constructeur allemand d'automobiles a annoncé que tous ses véhicules seront équipés de la plateforme Nvidia Drive à partir de 2024.


De son côté, Intel – qui a dominé pendant des décennies le secteur des puces électroniques – a eu du mal à se diversifier. Ces dernières années, l'entreprise basée à Santa Clara a également dû faire face à une concurrence accrue de la part d'acteurs étrangers et sa capitalisation boursière est déjà tombée en dessous de celle de Samsung et de TSMC. Plus récemment, Intel a subi les conséquences de la crise sanitaire sur sa chaîne d'approvisionnement.

Les ventes Nvidia, une fraction de celles d'Intel
Malgré la hausse fulgurante des actions de Nvidia, ses ventes ne représentent toujours qu'une fraction de celles d'Intel. Selon Refinitiv, les revenus de Nvidia vont augmenter de 34% pour l'année en cours, à 14,6 milliards de dollars, contre 2,5% pour Intel à 73,8 milliards de dollars. Reflétant l'optimisme des investisseurs quant à la croissance future des bénéfices de Nvidia, les actions de Nvidia se négocient actuellement à 45 fois les bénéfices attendus, tandis que celles d'Intel se négocient à seulement 12 fois.

Intel a déjà fait face à des défis similaires. En 2016, la valeur marchande de Qualcomm a dépassé celle d'Intel, les investisseurs ayant parié que les smartphones éclipseraient l'informatique traditionnelle en termes de popularité. C'est ce qui s'est produit, note Reuters. L'entreprise a également perdu son titre de plus grand fabricant de puces du monde en termes de revenus au profit de Samsung en 2017. Elle a repris ce titre un an plus tard, grâce à son activité dans le domaine des puces pour data center.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media