Semiconducteurs : le japonais Renesas rachète l’américain Intersil pour 3,2 milliards de dollars

Après des années de restructuration, le fabricant japonais des semiconducteurs Renesas Electronics passe à l’offensive en rachetant l’américain Intersil pour environ 3,2 milliards de dollars.

Il l’emporte sur un autre prétendant : Maxim Integrated.

Partager
Semiconducteurs : le japonais Renesas rachète l’américain Intersil pour 3,2 milliards de dollars

C’est officiel. Renesas Electronics, deuxième fabricant de semiconducteurs au Japon après Toshiba, a conclu un accord pour racheter l’américain Intersil. Il l’emporte sur un autre prétendant : le yankee Maxim Integrated. La transaction se monte à 3,2 milliards de dollars en cash, soit 43,9% de plus que la valeur de l’entreprise en Bourse à la veille du début des négociations, le 20 août 2016. Elle devrait être finalisée au second semestre 2017.

Inversion de tendance

Depuis 2012, Renesas Electronics, qui regroupe les circuits intégrés électroniques de trois géants japonais de l’électronique, Hitachi, Mitsubishi Electric et NEC, semble englué dans des restructurations sans fin. Une situation qui l’a contraint à réduire la voilure en fermant ou cédant des activités et en divisant par trois ses effectifs en cinq ans à 21 000 personnes. Cinquième fournisseur mondial de puces électroniques en 2011, il est tombé ainsi à la 14e place au premier semestre 2016 selon IC Insights.

Cette acquisition marque un tournant de nature à relancer le groupe nippon. Intersil se spécialise dans les circuits analogiques de précision pour l’automobile, l’aérospatial ou encore l’industrie. Un portefeuille de produits complémentaire à celui de Renesas Electronics, composé essentiellement de microcontrôleurs et systèmes sur puce. Le californien apporte au japonais un renfort de 1000 personnes et 520 millions de dollars de chiffre d’affaires. De quoi lui faire gagner deux places dans le classement mondial des fournisseurs de semiconducteurs en le mettant au 12e rang. L’effet psychologique sera plus important puisque le groupe passe d’une situation de désinvestissement à une stratégie de conquête. En ligne de mire, le marché traditionnel de l’automobile où il est l’un des leaders, mais aussi l’Eldorado annoncé de l’Internet des objets.

Synergies de 170 millions de dollars

Aujourd’hui, Renesas Electronics estime servir un marché de 35 milliards de dollars. Avec Intersil, il voit l’opportunité grandir à 42 milliards de dollars en 2020. Les synergies attendues de l’opération se montent à plus de 170 millions de dollars par an. En passant à l’offensive, Renesas Electronics a décidé de jouer un rôle actif dans le mouvement de consolidation sans précédent que l’industrie des semiconducteurs connait depuis 2015.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS