Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Slack, l'appli qui métamorphose le travail collaboratif, va atteindre une valorisation de 2,76 milliards de dollars

La start-up Slack, qui a créé une application de travail collaboratif à succès, s'apprête à boucler une levée de fonds de 160 millions de dollars selon le Wall Street Journal. Sa valorisation, qui était en octobre 2014 de 1,6 milliard de dollars, passerait suite à ce tour de table à 2,76 milliards de dollars. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Slack, l'appli qui métamorphose le travail collaboratif, va atteindre une valorisation de 2,76 milliards de dollars
Slack, l'appli qui métamorphose le travail collaboratif, va atteindre une valorisation de 2,76 milliards de dollars © Slack

Slack, jeune pousse qui a développé la populaire application de travail collaboratif du même nom, est sur le point de boucler un tour de table de plus de 160 millions de dollars, ont indiqué au Wall Street Journal des sources proches du dossier. Cette start-up, créée en janvier 2014, serait alors valorisée 2,76 milliards de dollars. Si l'entreprise parvient à collecter ces fonds, sa valorisation aura plus que doublé en cinq mois : en octobre 2014, elle était passée à 1,12 milliard suite à une levée de fonds de 120 millions de dollars.

un modèle d'abonnement freemium

Avec Slack, plus besoin de perdre du temps en envoyant de multiples e-mails, ni de se perdre entre SkypeGoogle Hangouts, les messages de groupes et le partage de fichiers via Dropbox. La société rassemble tout dans une seule et même application qui permet de converser avec ses collaborateurs en temps réel et de partager et d'organiser des documents. Un modèle qui séduit : entre février 2014 et février 2015, l'entreprise a conquis plus de 485 000 utilisateurs.

Contrairement à d'autres start-up qui sont entrées dans le club très fermé des valorisations à 1 milliard de dollars sans générer de revenu, comme Snapchat, Slack est rentable. Grâce à son modèle d'abonnement freemium, la société augmente chaque mois son chiffre d'affaires annuel récurrent d'un million de dollars (elle peut s'attendre à le percevoir à nouveau dans les années à venir). La start-up pourrait devenir l'une des entreprises de logiciel en tant que service (SaaS) au taux de croissance le plus élevé.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media