Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snap teste une formule payante à 4 dollars par mois

Snap teste une formule payante. Il propose un abonnement de 4 dollars par mois à ses utilisateurs qui leur permet d'accéder à des fonctionnalités exclusives et d'en tester d'autres en avant-première. Les réseaux sociaux réfléchissent tous à monétiser leur utilisation, mais parvenir à faire payer régulièrement les utilisateurs est très incertain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snap teste une formule payante à 4 dollars par mois
Snap teste une formule payante à 4 dollars par mois © Snap

Seriez-vous prêt à payer 4 dollars par mois un abonnement à Snpachat ? Le réseau social de partage de photos éphémères a annoncé le 29 juin 2022 vouloir tester une formuler payante. L'abonnement sera proposé cette semaine en France, aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis. Snap ajoute vouloir étendre cette offre progressivement à d'autres pays.
 

Un abonnement, mais pourquoi faire ?

Snapchat+ va proposer un ensemble de fonctionnalités exclusives, expérimentales et en avant-première. "Cet abonnement nous permettra de proposer de nouvelles fonctionnalités Snapchat à certains des membres les plus passionnés de notre communauté et nous permettra de fournir une assistance prioritaire", écrit simplement le réseau social.

A ses débuts, l'offre ne sera pas révolutionnaire, selon The Verge. Il sera possible de changer l'icône de l'application, savoir qui a regardé de nouveau une story et épingler un ami en haut de l'historique de chat en tant que "BFF".

Certaines fonctionnalités resteront uniquement proposées aux abonnés et d'autres seront ensuite diffusées sur l'ensemble de l'application, notamment les fonctionnalités qui reposent sur les interactions avec les autres. Snap ira-t-il jusqu'à permettre à ses abonnés de désactiver la publicité ?

La quête de revenus des réseaux sociaux

Le réseau social cherche à tirer profit de ses 332 millions d'utilisateurs quotidien. De manière générale, les réseaux sociaux qui parviennent à toucher un grand nombre d'utilisateurs à travers le monde cherchent ensuite à faire pivoter leur modèle économique pour parvenir à être rentable. Très souvent cela passe par la publicité. Facebook, Instagram, TikTok, Twitter… tous s'y sont mis. Le second axe choisit est souvent celui de l'e-commerce et du développement des offres à destination des commerçants.

La question de la formule payante vient ensuite. Mais il semble compliqué pour un réseau social de convaincre ses utilisateurs à souscrire à une telle formule alors qu'ils utilisent gratuitement le service depuis très longtemps. En fin d'année dernière, Twitter a présenté une version premium, à 3 dollars par mois. Baptisée Twitter Blue, cette version est disponible aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cette formule permet de n'avoir aucune publicité pour les articles consultés sur le site, la possibilité d'annuler un Tweet pendant 60 secondes ou encore des flux personnalisables.

Snap lui emboite le pas avec Snapchat+. Le réseau social étant contraint de parvenir à multiplier ses sources de revenus. Suite à un avertissement sur ses résultats, sa valorisation boursière a chuté fin mai. Le réseau social souffre de la hausse de l'inflation et du contexte macroéconomique assez incertain en raison de la guerre en Ukraine. Son cours de bourse a suivi celui d'autres sociétés technologiques. La plate-forme n'est jamais parvenue à dégager de bénéfice net annuel malgré un chiffre d'affaires de 4 milliards de dollars sur l'année 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.