Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Snapchat affirme sa singularité mais s'inspire de WeChat avec ses dernières annonces

Malgré la pandémie, Snapchat a maintenu sa deuxième conférence avec ses partenaires. Sobrement intitulée Snap Partner Summit, elle a fait la part aux annonces tech. Snapchat proposera des Minis, soit l'accès à des applis développées en dehors de l'entreprise pour offrir davantage de services aux utilisateurs. 
mis à jour le 12 juin 2020 à 13H30
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Snapchat affirme sa singularité mais s'inspire de WeChat avec ses dernières annonces
Le (vrai) Evan Spiegel, Ceo de Snapchat, dans un décor beaucoup moins vrai. © CB (copie d'écran)

On s'y serait presque cru. Jeudi 11 juin à 19 heures (heure de Paris), tout l'état-major de Snapchat était là pour la Snap Partner Summit, dans un décor évoquant une plage californienne, l'entreprise au logo jaune ayant la particularité d'être située à Los Angeles. A scruter de près, tout cela sentait le trucage numérique et cela tombait bien vu la teneur de certaines d'annonces faites par Evan Spiegel, le CEO de Snapchat, et des membres de son équipe dirigeante, toute en diversité, à condition d'être mince et d'avoir moins de 45 ans...

Des partenariats pour plus de contenus

Des annonces qui confirment l'évolution du réseau social préféré des jeunes Américains (les 13-34 ans), devant Facebook ou sa filiale Instagram au premier trimestre. Evan Siegel a aussi rappelé que le nombre d'utilisateurs aux Etats-Unis de Snapchat était supérieur à celui combiné de Twitter et de TikTok. Pendant le confinement mondial, le trafic vers Snap ayant bondi de 20%, frôlant les 230 millions d'utilisateurs quotidiens.

Le temps est donc loin où Snapchat ne servait qu'à partager des photos avec des filtres plus ou moins rigolos, avec la promesse que ces dernières seraient effacées rapidement. Snapchat a multiplié ces dernières années les partenariats avec des médias et des marques, a récemment annoncé de nouvelles solutions en matière de commerce en ligne... Aujourd'hui, on peut aussi jouer en ligne sur Snapchat ou découvrir des programmes originaux. Cette offre de programme originaux sera accélérée avec notamment des partenariats avec des marques comme Disney ou la fédération de basket des Etats-Unis (la NBA)...

Par ailleurs, Snapchat proposera un résumé de l'actualité nommé "Happening Now", réalisé en collaboration avec des médias classiques comme The Washington Post ou BuzzFeed. En France, Snapchat travaille avec le Monde et a confirmé jeudi 11 juin un accord avec Le Figaro.

Les Minis, un futur maxi booster d'audience 

La conférence de ce début juin indiquait que l'entreprise a l'intention de poursuivre dans cette voie, avec plusieurs annonces tech et une vision réaffirmée. Ce qui fait la force du smartphone, c'est la "caméra", l'appareil-photo, l'image, qui est l'interface quasi-unique des utilisateurs de l'application. Désormais, avec de nouveaux partenariats, l'utilisateur pourra identifier une plante ou une race de chiens, mais aussi se renseigner via Snapchat sur la composition des produits grâce à un accord avec la start-up française Yuka.

Cela évoque le modèle développé par le chinois WeChat, avec ces mini applications, qui, en ouvrant son modèle, a multiplié les utilisateurs, devenant une sorte de hub pour accéder à toute la richesse du web. Tencent, la société mère de WeChat, a d'ailleurs été un des premiers actionnaires de Snapchat. Ce dernier a annoncé jeudi 11 juin, le lancement de Minis avec des partenaires. La logique semble la même pour le moment : on pourra depuis Snapchat accéder à des services qui auront été développés à l'extérieur.

Le lancement commence avec sept applications, bien sûr destinées à un public plutôt jeune, qu'il s'agisse de coordonner son emploi du temps au festival de musique de Coachella, d'acheter des billets de cinéma, de méditer seul ou en groupe... Cette logique de partenariats est aussi utilisée pour certains des nouveaux jeux qui ont été intégré dans l'application de Snapchat, certains ayant été développés en interne et d'autres avec des partenaires.

Toujours plus de  réalité augmentée

Côté tech, Snapchat va aussi ouvrir son LensStudio, soit l'entité qui crée les filtres qui ont participé à la notoriété de la marque. Désormais, les développeurs tiers pourront y incorporer leur propre modèle de machine learning. Le but est d'offrir une expérience toujours plus riche et personnalisée. Snapchat a aussi annoncé un aperçu de Local Lenses, un outil qui offrira aux utilisateurs la possibilité de créer à partir de leur environnement immédiat un espace virtuel, où ils pourront retrouver leurs contacts.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media