Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SpaceX envisagerait de faire de Starlink une entreprise distincte pour l'introduire en Bourse

Vu ailleurs SpaceX envisagerait de créer une entité commerciale distincte autour de Starlink, son projet de réseau internet ultra rapide par satellite. Elle pourrait ensuite l'introduire en Bourse. Cela lui permettrait d'amasser assez de fonds pour, un jour peut-être, "financer une ville sur Mars".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SpaceX envisagerait de faire de Starlink une entreprise distincte pour l'introduire en Bourse
SpaceX envisagerait de faire de Starlink une entreprise distincte pour l'introduire en Bourse © SpaceX

"Nous sommes une entreprise privée, mais Starlink est le genre de business que nous pouvons introduire en bourse", a déclaré Gwynne Shotwell, la présidente de SpaceX, lors d'une réunion avec des investisseurs à Miami chez JPMorgan Chase & Co. L'information a été révélée par Bloomberg dans un article publié le 6 février 2020. Starlink est le projet de réseau internet ultra rapide par satellite d'Elon Musk. Un responsable du projet a par la suite confirmé à Quartz que SpaceX envisage bien une scission "dans les années à venir".

 

L'obsession de Musk pour Mars

Pour Elon Musk, fondateur de SpaceX, l'objectif de Starlink a toujours été de générer du profit pour financer son projet de colonisation de Mars. "Ceci est destiné à générer une quantité importante de revenus et à aider à financer une ville sur Mars", avait-il déclaré lors de la présentation de la méga-constellation de satellites. Cette introduction en bourse permettrait donc de créer une entité commerciale dont les revenus seraient suffisants pour réaliser cette ambition, sans pour autant exposer SpaceX elle-même aux aléas de l'actionnariat. Elon Musk a déclaré par le passé qu'il n'introduirait pas SpaceX en Bourse tant que l'entreprise n'opérerait pas de transports réguliers de personnes entre la Terre et Mars.

 

Un Réseau internet ultra rapide

En positionnant la constellation de micro-satellites de Starlink en orbite basse, SpaceX se différencie des offres actuelles qui s'appuient sur de gros satellites placés en orbite géostationnaire. Cela permet d'obtenir un temps de latence de 25 à 35 millisecondes, contre les 600 millisecondes des systèmes actuels. Une première vague de lancements a permis de déployer une soixante de satellites Starlink le 24 mai 2019. Actuellement, l'entreprise américaine en aurait déjà déployée 242. Un début en douceur, l'entreprise ayant annoncé le 16 octobre 2019 vouloir désormais en déployer 42 000.

 

Un prix inférieur et une vitesse inégalée

Mais le futur de la méga-constellation n'est pas encore fixé. Tout d'abord parce que le réseau est toujours en cours de déploiement et ne devrait opérationnel qu'en milieu d'année. Aussi parce que SpaceX va devoir démontrer qu'il est capable de fournir un service fiable et de qualité. Gwynne Shotwell a rappelé que Starlink promettait d'offrir un prix "inférieur à ce que vous payez actuellement pour environ 5 à 10 fois la vitesse". Une promesse invérifiable pour l'instant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media