Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

StarOfService lève 400 000 euros pour renforcer sa plate-forme de services de proximité

mis à jour le 09 décembre 2014 à 16H14
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les fondateurs de BlaBlaCar et d’autres business angels ont investi dans StarOfService, une start-up de mise en relation entre les particuliers demandant un service de proximité et les professionnels.

StarOfService lève 400 000 euros pour renforcer sa plate-forme de services de proximité
StarOfService lève 400 000 euros pour renforcer sa plate-forme de services de proximité

Ils veulent simplifier la recherche de services de proximité. Les trois fondateurs du site StarOfService viennent de lever 400 000 euros auprès de business angels pour renforcer leur équipe et développer leur business. Parmi leurs saint-patrons, ils ont réuni des stars d’internet, comme les fondateurs du site de covoiturage BlaBlaCar, qui ont eux-mêmes levé 100 millions d’euros récemment.

"Notre idée, c’est de devenir l’Amazon du service, lance Toni Paignant, l’un des trois fondateurs. Pour cela, il nous faut une équipe très qualifiée." Créé en 2012, StarOfService se positionne comme une place de marché B to C dans laquelle les particuliers peuvent faire des demandes de service en tout genre (du photographe de mariage à la réalisation de travaux dans la maison) auprès d’un réseau de professionnels mis en place par la jeune société.

Renforcer les équipes

La levée de fonds va permettre à la start-up de mettre en place un service client pour répondre à la centaine d’appels quotidiens. "Aujourd’hui, c’est moi qui m’en occupe et ce n’est plus gérable", note Toni Paignant.

StarOfService en chiffres

Chiffre d’affaires : NC
Effectif : les 3 cofondateurs
Montant de la levée de fonds : 400 000 euros
Investisseurs : business angels dont les fondateurs de BlaBlaCar (Frédéric Mazzella, Francis Nappez, Damien Grulier) et de Nomination (Louis Barbeau, Serge Papo).
Secteur : numérique

Côté technique, les dirigeants vont aussi étoffer l’équipe de développeurs. Actuellement, StarOfService fait appel à une dizaine de développeurs externes qui travaillent à plein temps pour elle. Les nouveaux recrutements permettront d’améliorer le service sur le site internet et de renforcer son architecture. D’ici 2015, l’effectif de l’entreprise devrait atteindre une soixantaine de personnes.

La start-up doit en parallèle multiplier le nombre de professionnels présents sur le site, source à la fois de son chiffre d’affaires mais aussi de sa notoriété. "Plus il y en aura, plus on sera référencés dans les moteurs de recherche", explique le fondateur. Et plus les particuliers auront de bonnes réponses à leurs requêtes. En deux ans, près de 100 000 professionnels ont décidé d’être référencés sur la plateforme.

Le modèle économique de StarOfService repose en effet sur les réponses des professionnels référencés apportées aux particuliers. A chaque mise en relation, le professionnel paie le site en "crédits" qu’il aura auparavant acheté sur la plateforme.

L’algorithme développé par la société met en relation les professionnels les plus proches du demandeur, en choisissant ceux pour lesquels le site dispose du maximum d’informations (numéro de Siret, assurances, casier judiciaire, etc.). Selon Toni Paignant, le particulier reçoit des propositions en quelques minutes et peut comparer les prix. "Mais nous ne mettons pas plus de cinq professionnels en relation avec le particulier", souligne-t-il.

Reste aujourd’hui à augmenter à la fois le nombre de professionnels, pour réduire le nombre de requêtes insatisfaites, et le nombre de particuliers en recherche de services, pour multiplier les transactions.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant

StarOfService a déjà réussi à mobiliser 100 000 professionnels sur sa plateforme et voit les demandes de service augmenter. Si elle parvient à faire monter son réseau en puissance, elle devrait pouvoir rapidement faire la preuve de son concept.

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale