Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Start-up, et si vous tentiez l’aventure en Russie ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Business France organise la quatrième édition de son "French Tech Tour" en Russie. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mars 2018. Foued Kefif, chef de pôle Tech & Services à Moscou, explique pourquoi les start-up doivent garder le marché russe dans leur radar.

Start-up, et si vous tentiez l’aventure en Russie ?
Le Startup Village est la principale conférence tech russe. Elle aura lieu les 31 mai et 1er juin 2018. © Skolkovo

Teads, Blablacar, Criteo, ATInternet, Lengow, Marbotic… De plus en plus de start-up françaises se lancent sur le marché russe. Souvent avec réussite : Blablacar en a par exemple fait son premier marché, devant la France. Mais les start-up tricolores ont-elles intérêt à mettre Moscou dans leur viseur ? Assurément oui, répond Fouef Kefif du bureau moscovite de Business France. "Si votre produit marche en France, il n’y a pas de raison qu’il ne marche pas en Russie. Il faut juste trouver le bon partenaire et s’adapter", répond-il. " 90% de la population russe vit dans la partie européenne du pays".

 

la russie se transforme

Le chef de pôle Tech & Services en Russie enchaîne. "On compte 87 millions d’internautes en Russie, le plus gros marché en Europe. 5,4 millions de domaines .ru sont déposés. Le pays, à quatre heures de vol de Paris (et une à deux heures de décalage horaire pour la partie occidentale) est le cinquième au monde pour le téléchargement d’applications et le premier pour l’utilisation d’Apple Pay". L’économie traditionnelle prend tranquillement le virage de la transformation digitale, poursuit-il. "Le pays investit pour moderniser tous les pans de l’économie, la santé, l’agro-alimentaire, les infrastructures, le numérique… Tous les secteurs d’activité ont un appétit d’idées, de nouvelles technologies et de talents, juge-t-il. Mais la France ne regarde pas assez vers l’Est".

 

La sphère tech française a pourtant une "très belle image" sur place et de nombreuses structures d’innovation sont prêtes à les accueillir : le pays héberge plus de 300 incubateurs et accélérateurs et 260 fonds d’investissements, y compris issus de grands comptes du pays.

 

une semaine d'immersion

Pour inviter les PME et start-up à davantage se tourner vers la Russie, Business France y organise depuis quatre ans un "French Tech Tour". Le prochain aura lieu du 28 mai au 1er juin 2018. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mars. Ce Tour est une immersion d’une semaine dans l’écosystème russe de l’innovation, avec deux jours de visites et d’ateliers, deux jours de rendez-vous B2B ciblés et un jour d’exposition et de networking sur le "Startup village", la plus grande conférence tech du pays organisée à Skolkovo, le "Station F"  local. Ce voyage sera précédé d’une session de coaching en avril qui permettra d’élaborer un plan d’action, entreprise par entreprise. Une bonne façon de prendre un premier contact avec le marché, et de se débarrasser de ses a priori. "Le pays charrie beaucoup de stéréotypes : rien de tel qu’une visite sur place pour mieux comprendre ce marché et établir de premiers contacts", explique Foued Kefif.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale