Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Steve Jobs, responsable des maux de l'industrie nationale, selon le Premier ministre finlandais

Dans une interview au quotidien Dagens Industri, le Premier ministre finlandais Alexander Stubb accuse les innovations du groupe américain Apple et son fondateur Steve Jobs d'avoir "pris les emplois" de deux industries naguère florissantes en Finlande : les hautes technologies et la papeterie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Steve Jobs, responsable des maux de l'industrie nationale, selon le Premier ministre finlandais
Steve Jobs, responsable des maux de l'industrie nationale, selon le Premier ministre finlandais © Tm - Wikimedia Commons

"Steve Jobs a pris nos emplois". Le Premier ministre finlandais n'y va pas par quatre chemins pour désigner le coupable de la situation économique de son pays dans une interview au quotidien suédois Dagens Industri ("l'industrie aujourd'hui") du 4 juillet.

Pour le dirigeant, la crise de l'emploi que traverse la Finlande aujourd'hui est directement imputable aux innovations développées par Apple et son fondateur Steve Jobs.

"Nous avions deux piliers sur lesquels nous reposions : l'un était les hautes technologies avec Nokia, l'autre l'industrie papetière", dépeint-il. "Le président du (groupe bancaire suédois) Nordea a assez bien décrit ça quand il a dit que l'iPhone avait mis KO Nokia et l'iPad l'industrie du bois"

L'activité "mobile" de l'équipementier télecoms finlandais Nokia a été rachetée par le groupe américain Microsoft en 2013.

"Steve Jobs a pris nos emplois mais c'est en train de changer, relativise le chef de gouvernement conservateur. Notre filière bois se détourne lentement mais sûrement de la pâte à papier pour aller vers les énergies vertes. Notre industrie des hautes technologies se tourne vers les jeux, ce n'est plus qu'une question de matériels comme les téléphones Nokia".

Président du Parti de la Coalition nationale, Alexander Stubb a été nommé Premier ministre de la Finlande le 24 juin dernier.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

verdarie
08/07/2014 13h48 - verdarie

Voilà le genre de réflexion débile qu'apporte le pouvoir politique aux problèmes liés à l'évolution des sociétés ? Et puisqu'il nous parle du bois, pourquoi pas aussi plutôt que d'acheter des allumettes, continuer à frotter des pierres pour allumer du feu ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media