Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

STMicroelectronics et GlobalFoundries pourraient construire une fonderie en France

Vu ailleurs Un nouvel investissement dans les semi-conducteurs à venir ? GlobalFoundries et STMicroelectronics seraient en discussion pour ouvrir une usine de puces électroniques en France. L'investissement serait renforcé par des financements publics réalisés dans le cadre de l'European Chips Act.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

STMicroelectronics et GlobalFoundries pourraient construire une fonderie en France
STMicroelectronics et GlobalFoundries pourraient construire une fonderie en France © STMicroelectronics

L'américain GlobalFoundries et le franco-italien STMicroelectronics sont en discussion pour construire une fonderie en France. Les partenaires souhaitent que des fonds gouvernementaux les aident dans cette démarche, selon Bloomberg qui rapporte l'information le 10 juin 2022.
 

Des puces en technologie FD-SOI ?

Les deux entreprises souhaitent bénéficier de l'impulsion émise par la Commission européenne, qui souhaite produire 20% des puces dans le monde d'ici 2030. L'Union européenne étant aujourd'hui très dépendante des grands fondeurs internationaux, et tout particulièrement asiatiques, elle subit de plein fouet la pénurie actuelle. Les questions de souveraineté soulevées par ce secteur ont fini par la convaincre d'investir pour rattraper son retard. L'European Chips Act prévoit un investissement public-privé de 43 milliards d'euros d'ici 2030.

GlobalFoundries et STMicroelectronics pourraient bénéficier de cet élan. Mais les discussions entre les deux entreprises n'ont pas encore abouti et la taille du projet n'est pas encore déterminée. L'usine française pourrait se concentrer sur la production de puces basse consommation avec des technologies avancées. GlobalFoundries, STMicroelectronics, Soitec et le CEA-Leti ont annoncé en avril dernier collaborer sur le développement de la nouvelle génération de puces en technologie FD-SOI (Fully Depleted Silicon On Insulator).

Si GlobalFoundries et STMicroelectronics parviennent à un accord, elles pourraient construire la deuxième fonderie européenne financée par l'European Chips Act. Intel a annoncé en mars dernier investir 33 milliards d'euros dans la fabrication de puces en Europe, avec notamment un grand site de fabrication de pointe en Allemagne et le projet de doubler son espace de fabrication en Irlande.

Interrogé par Bloomberg, GlobalFoundries a simplement répondu être engagé à travailler avec ses clients, ses partenaires et les gouvernements afin de répondre à la pénurie mondiale, notamment grâce à des co-investissements. STMicroelectronics n'a pas souhaité commenter des rumeurs, mais précise qu'il est toujours engagé à travailler avec les autorités publiques pour aider le secteur des puces à innover grâce à des instruments de soutien variés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Verdarie
14/06/2022 08h27 - Verdarie

On se demande pourquoi il à fallu autant de temps pour se décider à construire une usine qui rendrait l'Europe indépendante des aléas d'importations ? Par contre lorsqu'il s'agit de rajouter des contraintes économiques comme l'alourdissement du contrôle technique des véhicules Européens, là ça va très vite ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus