Supernova Invest lance un fonds de 145 millions d'euros pour les deep tech industrielles

Avec "Ambition Industrie", Supernova Invest souhaite soutenir les deep tech européennes entrant en phase industrielle. Ce nouveau fonds, doté d'une enveloppe de 145 millions d'euros, prévoit de prendre des tickets de 8 à 30 millions à l'occasion de levées de fonds allant de 20 à 200 millions d'euros.

Partager
Supernova Invest lance un fonds de 145 millions d'euros pour les deep tech industrielles

Ambition Industrie est le nouveau fonds de 145 millions d'euros lancé par Supernova Invest qui est dédié aux deep tech industrielles. Officialisé le 24 novembre 2021, ce fonds vise à investir dans des start-up françaises, ou européennes, des tickets de 8 à 30 millions d'euros à l'occasion d'une levée de fonds allant de 20 à 200 millions d'euros. Pour ce nouveau fonds, Supernova Invest garde sa marque d'investisseur multisectoriel avec des focus particuliers dans l'énergie et l'environnement, l'industrie 4.0, la santé et les technologies du digital.

Des deep tech qui veulent rester en Europe
Les équipes sont à la recherche de start-up qui "vont connaître une croissance commerciale très forte et vont devoir se doter des infrastructures industrielles nécessaires (fabrication, support, équipe commerciale,…)", explique Pierre-Emmanuel Struyven, président de Supernova Invest. Et ces jeunes pousses doivent avoir envie de reste en France ou en Europe pour y développer leur infrastructure.

Au-delà de ces ambitions, les deep tech sont des start-up un peu particulières qui développent des technologies de rupture issues de la recherche. Elles sont souvent très prometteuses car "elles visent des marchés européens et mondiaux de très grande taille […] et adressent des marchés ayant des besoins très forts", ajoute-t-il. Le tout dans des domaines importants puisque derrière les deep tech, Pierre-Emmanuel Struyven évoque des enjeux forts que ce soit au niveau de la souveraineté ou de l'impact (énergie verte, environnement, etc).

"Le Covid a sans doute servi de révélateur pour le grand public et d'accélérateur pour le développement des deep tech", juge Pierre-Emmanuel Struyven. Mais Supernova Invest déniche ces jeunes pousses prometteuses depuis de nombreuses années et réfléchit depuis quelques temps déjà à lancer un fonds pour financer leur industrialisation.

Si depuis son lancement Supernova Invest a fait des deep tech sa spécialité, il est temps de passer à l'étape supérieure en finançant leur industrialisation. "Les start-up late stage représentent 1/3 de notre portefeuille de près de 80 start-up", ajoute Julien Cristiani, responsable du fonds Ambition Industrie. Ce nouveau fonds est donc destiné à répondre à cette maturité 'late stage'. L'écosystème des start-up est constitué de suffisamment de deep tech matures pour que le fonds soit sélectif.

Supernova Invest s'invite sur le marché européen
Supernova Invest souhaite s'ouvrir les portes du marché européen avec Ambition Industrie en investissant ¼ du fonds en Europe et plus particulièrement au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, en Suisse et dans les pays nordiques. Le but est de s'affirmer au niveau européen avec ce nouveau véhicule d'investissement financier. D'autant plus que Pierre-Emmanuel Struyven pense qu'Ambition Industrie est "assez unique" à l'échelle européenne.

Le fonds est "assez seul à occuper ce segment qui recoupe une double problématique : le late stage et l'investissement dans les deep tech", ajoute Pierre-Emmanuel Struyven. Avec Ambition Industries, le spécialiste des investissements deep tech entend passer une étape supplémentaire en visant tout particulièrement les start-up entrant en phase industrielle. Ambition Industrie a déjà pris des tickets dans Ynsect et Aledia.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS