Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Syntec Numérique et Tech in France fusionnent

Le Syntec Numérique et Tech in France ont décidé de fusionner. Les deux entités, qui représentent les entreprises du numérique en France, souhaitent faire émerger de cette fusion l'interlocuteur de référence des entreprises du numérique pour les pouvoir publics en France et en Europe. La nouvelle entité représentera 65 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 600 000 emplois directs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Syntec Numérique et Tech in France fusionnent
Syntec Numérique et Tech in France fusionnent © Thomas Lefebvre/Unsplash

Syntec Numérique et Tech in France regroupent leurs forces. Les deux organisations du secteur du numérique ont annoncé vendredi 27 novembre leur intention de fusionner. La nouvelle entité, dont le nom n'est pas encore communiqué, verra le jour si possible fin mars 2021 et au plus tard le 30 juin. Son cadre juridique et sa nouvelle gouvernance restent encore à définir.

Devenir l'interlocuteur de référence
La nouvelle entité ambitionne d'être l'interlocuteur de référence des entreprises du numérique pour les pouvoirs publics en France et Europe, de renforcer les partenariats avec ses pairs européens et promouvoir la souveraineté française et européenne à l'internationale. Elle représentera 65 milliards d’euros de chiffres d’affaires et 600 000 emplois directs. Un accompagnement sera toujours réalisé auprès de ces entreprises "adhérentes" que ce soit dans leur croissance, le renforcement des actions pour l'emploi dans la filière numérique ou encore la place des femmes.

Cette fusion intervient après une année de collaboration poussée entre les deux entités, rappellent-elles dans un communiqué conjoint. Syntec Numérique et Tech in France ont ciblé 5 grands enjeux, jugés prioritaires pour la France en matière de numérique, auxquels ils pensent pouvoir répondre par cette fusion : la place du numérique dans la société ; la France numérique en Europe ; la croissance et la compétitivité de nos entreprises du numérique ; la transformation numérique de toutes les entreprises et administrations, vecteur de croissance de l’économie ; les enjeux sociaux, sociétaux et écologiques du numérique.

Le Covid-19, un accélérateur de la transformation numérique
Cette fusion intervient alors que les entreprises sont poussées à entamer ou accélérer leur transition numérique avec la pandémie de Covid-19 qui conduit un grand nombre de salariés à faire du télétravail et réduit considérablement les déplacements professionnels. "Cette période de pandémie a non seulement accéléré la transformation digitale mais aussi l’évolution des modèles économiques déjà à l’œuvre ; la fusion nous permettra d’accompagner au mieux notre écosystème face à ces bouleversements", assure Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, dans un communiqué.

Le Syntec Numériques a été fondé pour représenter des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies. Aujourd'hui, il représente 2 000 adhérents réalisant 80% du chiffre d'affaires total du secteur. L'association Tech in France, quant à elle, a été créée en 2005 et comptabilise aujourd'hui 400 entreprises adhérentes. Sa mission est de rassembler et représenter des éditeurs de logiciels, de services internet et de plateformes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media