Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Talan annonce l’arrivée de Fleur Pellerin à la stratégie et vise 900 embauches en 2017

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe Talan, spécialiste de la transformation digitale, annonce l’arrivée de Fleur Pellerin au sein de son Comité d’Orientation Stratégique, aux côtés de Michel Combes, de David Hoppenot et de Jean-Louis Beffa... L’ancienne ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique succède notamment à Arnaud Montebourg, candidat à l'élection présidentielle, qui a suspendu son mandat.

Talan annonce l’arrivée de Fleur Pellerin à la stratégie et vise 900 embauches en 2017
Fleur Pellerin arrive au Comité d’Orientation Stratégique de Talan © Nicolas Reitzaum

Un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2022. L’objectif que s’est fixé Talan est ambitieux ! "Créés en 2002, nous avons passé le cap des 100 millions d’euros en 2014. Nous avions alors deux choix : arrêter ou continuer, sachant que le prochain cap était le milliard d’euros", indique Mehdi Houas, CEO du groupe. Talan opte pour la deuxième solution : "Ce qui signifie doubler le chiffre d’affaires chaque année jusqu’en 2022", précise Mehdi Houas.
 

Fleur Pellerin au comité stratégique

Fini le pilotage "à la papa" ! Talan se structure et revoit sa gouvernance. Conseillés par le cabinet Roland Berger, les fondateurs créent alors un Comité d’orientation stratégique et mandatent Jean-Louis Beffa, président d’honneur de Saint-Gobain, Michel Combes, président de SFR-Numéricable, et David Hoppenot, associé-fondateur de Capzanine, en tant que consultants. Et le groupe annonce ce jeudi 15 décembre 2016, l’arrivée de Fleur Pellerin à ce COS.

Contactée par téléphone, l’ex-ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique nous indique avoir accepté cette fonction consultative pour trois raisons : son amitié de 10 ans avec Mehdi Houas qu’elle a connu lorsqu’elle était membre du Club XXIe siècle, le positionnement de Talan sur la transition numérique, et son souhait de voir "se multiplier de belles success story comme celle-ci". Arnaud Montebourg ayant suspendu son mandat au sein de ce COS en raison de sa candidature à la Présidentielle 2017, elle prend le relais en tant que consultante extérieure. "J’ai suivi de près les problématiques de la transformation numérique. Talan est un très joli succès français, et je souhaiterais voir se multiplier ce type d’exemple en France, afin de montrer que le pays est capable de voir des PME devenir des ETI, comme en Allemagne et en Italie", a indiqué Fleur Pellerin à L'Usine Digitale.

Et Mehdi Houas d’ajouter : "Fleur fait partie des amies. Nous avons occupé tous les deux des fonctions ministérielles, et son fonds franco-coréen dédié à l’IOT, la blockchain et le big data nous rapproche encore un peu plus. Elle nous apportera son avis, son expérience et ses conseils pour développer nos capacités d’innovation et accompagner notre essor".
 

Le spécialiste de la transformation agile et digitale

Le positionnement de Talan est clair : "Nous souhaitons être le leader de la transformation agile et digitale, explique Mehdi Houas. Notre objectif est de continuer à être vu comme le cabinet de conseil et technologique capable d’accompagner les entreprises dans cette transformation". Et ce, au travers de quatre briques : le Big Data, l’IoT, la Blockchain et l’Intelligence Artificielle.  "Il y a très peu d’ETI en France, contrairement à l’Allemagne. Nous aimerions pouvoir être identifiés parmi les 100 ETI qui pourraient être le futur CAC 40".

En attendant, le groupe, qui devrait dépasser les 200 millions de chiffre d’affaires fin 2016 et 450 fin 2017, met les moyens. Quelque 550 personnes ont été recrutées en 2016, dont 150 à l’international, et 900 nouvelles embauches sont prévues en 2017, dont 600 en France. Le groupe opère aujourd’hui dans quatre domaines : banque/finance/assurance, transport/logistique, énergie et telecom/media.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

mp.mac
17/12/2016 23h34 - mp.mac

Tout le monde la regrette aux commandes du numérique en France et en plus, d'une rare efficacité et en plus qu'est ce qu'elle est belle !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale