Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Tech for Good] Des "discussions fructueuses" entre pays participants, et de nouveaux engagements de la part du privé

La deuxième édition du sommet Tech for Good, initiée par l’Elysée, s’est tenue mercredi 15 mai 2019. Des axes de travail ont été fixés entre les pays participants, alors que les groupes privés ont réaffirmé leur engagement éducatif en faveur de la diversité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Tech for Good] Des discussions fructueuses entre pays participants, et de nouveaux engagements de la part du privé
[Tech for Good] Des "discussions fructueuses" entre pays participants, et de nouveaux engagements de la part du privé © Célia Bonnin

Après une première édition qui a permis d’aboutir en 2018 à un certain nombre d’engagements, les membres du G7 étaient accompagnés de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Inde et du Chili pour échanger au sujet de la technologie mercredi 15 mai 2019 à l'occasion d'une nouvelle édition du sommet Tech for Good à Paris. Trois axes de travail ont été arrêtés au terme de "discussions très fructueuses", selon la présidence de la République : le renforcement de la coopération internationale en vue d’une intelligence artificielle au service de l’Homme et d’une réduction des inégalités, la lutte contre les violences commises en ligne et la recherche autour de l’exploitation et de la protection des données numériques.

 

"Assurer une confiance accrue dans les technologies numériques est vital pour nos démocraties. Ensemble, nous avons le devoir de définir un cadre crédible et efficace, conforme à nos valeurs, qui permettra à la fois de protéger les libertés individuelles et d’encourager le progrès technologique au service de l’humain", a estimé le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O en marge de l’événement. Les résultats du sommet devraient alimenter celui du G7 à Biarritz, qui se tiendra du 24 au 26 août, et au cours duquel une séquence sera consacrée au thème des "libertés dans un monde numérique".

 

éducation, diversité et patrimoine

Cette seconde édition du sommet associait une nouvelle fois les dirigeants du secteur de la tech à la réflexion. SAP a réitéré sa promesse de 2018 de porter à 30 % le nombre de femmes à des postes de direction. Après un an à la tête du groupe de travail "Tech for Diversity", l’entreprise estime par ailleurs que "la technologie peut être un excellent moyen pour favoriser la diversité dans les entreprises en éliminant les biais dans les processus de recrutement" et renforcera ses actions en la matière.

 

C’est pour favoriser l’égalité des chances que BNP Paribas, IBM et Orange ont par ailleurs annoncé la mise en place de l’initiative P-Tech – pour Pathways to Technology – auprès de deux premiers lycées, à La Garenne-Colombes et à Douai. "Nous sommes fiers de développer en France des programmes éducatifs novateurs visant à nous assurer que personne ne soit laissé pour compte à l'ère numérique", a notamment souligné Ginni Rometty, président-directeur général d’IBM. Sanofi et Salesforce devraient rejoindre le consortium dans les prochaines semaines.

 

Le groupe Accenture s’est lui félicité d’avoir accompagné 130 000 personnes vers l’emploi ou l’entrepreneuriat en France via son initiative "Skills to Succeed", se rapprochant de l’objectif de 150 000 avancé pour 2020. "Grâce à la mobilisation que permet le sommet et à la mutualisation des efforts des entreprises impliquées nous pourrons ensemble décupler notre impact", a estimé Laurence Morvan, directrice Corporate Social Responsibility d’Accenture. Quelque 180 millions d’euros seront investis par le groupe dans cet objectif de formation d’ici à 2021.

 

Au-delà des préoccupations éducatives, Cisco mettra également "à disposition du gouvernement français" un programme en faveur de la préservation du patrimoine national baptisé "Sustainable Impact". Le groupe se propose notamment de contribuer à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en travaillant avec les autorités pour fournir un périmètre de sécurité numérique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale