Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tête chercheuse : Serge Darrieumerlou, directeur général de Somfy France

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tête chercheuse : Serge Darrieumerlou, directeur général de Somfy France
Tête chercheuse : Serge Darrieumerlou, directeur général de Somfy France © D.R.

Qui aurait pu imaginer qu’un fabricant de stores participerait à la plus hype des conférences numériques, LeWeb ? Pourtant, l’ETI Somfy France était présent, preuve que le numérique concerne tous les types d’entreprises, pas seulement les grands groupes. C’est Serge Darrieumerlou, le directeur général de Somfy France – le labo du groupe, selon lui – qui est à l’origine d’un tel positionnement. Il refuse le titre de CDO, parce qu’il veut "privilégier une approche pragmatique". Et revendique plutôt un rôle de tête chercheuse, de donneur d’impulsions, notamment aux autres filiales qui viennent chercher l’inspiration… du côté de Cluses (Haute-Savoie), où est implanté le siège de l’entreprise.

Pour cet ancien de Décathlon, où il fut successivement directeur de l’innovation et directeur des diversifications, Somfy a d’abord été un cas pratique. Quand on le contacte pour devenir le directeur général de la filiale française, il n’hésite pas, séduit par "les enjeux de la domotique et du digital". À son arrivée, en 2008, il commence la transformation numérique de l’entreprise en lançant des boîtiers connectés qui facilitent le travail des installateurs. L’occasion pour lui de marteler l’un de ses credo : "Le digital est une chance extraordinaire pour les industriels de reprendre contact avec les clients sans être en opposition avec les installateurs." Et d’expliquer que le site internet de l’entreprise est là pour donner envie de domotique aux clients, pas pour se substituer aux installateurs.

Ceux qui le souhaitaient ont pu suivre une sensibilisation à l’utilisation des réseaux sociaux ou à l’usage d’un blog. "J’ai des salariés de tous âges dans mes équipes, et les gens n’osent pas toujours dire qu’ils ne savent pas", explique-t-il, en rappelant qu’il utilisait des disquettes trois pouces à la sortie de son école de commerce. Il s’est aussi passionné pour les enjeux humains de la transformation digitale, "un projet managérial intéressant". Plusieurs chantiers ont été lancés, dont celui du décloisonnement, qui doit permettre de sortir d’une logique hiérarchique et supprimer la rétention d’informations. Pour Serge Darrieumerlou, c’est un élément essentiel. "Le middle management doit lâcher prise pour laisser les équipes s’exprimer", assure-t-il.

Débordant d’idées pour améliorer le service, il cite la chaîne Somfy sur YouTube. On y trouve des vidéos expliquant comment installer ou réparer un volet. Deux salariés volontaires ont été spécialement formés pour l’alimenter. Il évoque également des hotlines B to B capables d’envoyer des vidéos de référence sur les portables des installateurs. Mais il a d’autres projets encore, qu’il réserve pour la prochaine édition de la conférence internationale LeWeb, à Paris.

Christophe Bys

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media