Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tout ce que ne vous êtes jamais demandé sur le nouveau siège social californien d'Apple et bien plus

Vu ailleurs Dans un très long et très passionnant article, Wired raconte l'histoire de la génèse et de la création du nouveau siège social d'Apple.  On y retrouve toutes les géniales obsessions de Steve Jobs.  Pour les dirigeants actuels de la marque, ce bâtiment extraordinaire est comme un cadeau du fondateur aux équipes du futur. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tout ce que ne vous êtes jamais demandé sur le nouveau siège social californien d'Apple et bien plus
Tout ce que ne vous êtes jamais demandé sur le nouveau siège social californien d'Apple et bien plus © Capture Youtube - Duncan Sinfield

Les fans d’Apple et de Steve Jobs apprécieront le très long article de notre confrère californien Wired, qui revient sur la génèse et la construction du nouveau siège social d’Apple. Le PDG devenu un mythe voulait un siège social qui ne soit pas aussi "ennuyeusement joli"  que les autres, raconte le reporter.

 

Pour le projet, ce sera Jonathan Ives, le designer maison, et l’architecte britannique Richard Foster qui seront à la manoeuvre. L’article indique qu’au plus haut, l’équipe qui a travaillé sur la conception de ce nouvel immeuble a compté jusqu’à 250 personnes.

 

Un soin apporté à tous les détails

C’est que Jobs semble avoir fait preuve de son perfectionnisme légendaire et légèrement névrotique pour que le siège de Cuppertino soit aussi bien exécuté que les produits de la marque à la pomme. A tel point que Stephen Levy, l’auteur de l’article, voit dans ce bâtiment comme une sorte d’ultime produit designé par Jobs à l’heure où la stratégie d’Apple interroge les experts numériques dans la Vallée, qui trouve la maison bien innovante qu’avant.

 

On découvre au fil de l’article que Jobs et Ives ont parlé pour la première fois alors qu’ils se promenaient dans Hyde Park à Londres, que Jobs pensait beaucoup au campus de Stanford (notamment dans son envie d’avoir un bâtiment qui soit immergé dans la nature) ou se référait à la Californie de son enfance largement idéalisée, selon les témoins.

 

Comme pour les produits maison, il semble que le fondateur avait des idées assez arrêtées sur ce qu’il voulait. Consulter les salariés pour leur demander leur avis sur le nouveau siège n’était pas vraiment le genre de la maison. Paradoxalement, Stephen Levy raconte que Jobs a pourtant voulu des bureaux décloisonnés alors qu’Apple sous Jobs était connu pour faire travailler des équipes dans le secret. De même, pas question d’avoir un bureau pour le PDG, l’envie de Jobs était d’avoir un vaste volume modulable et la création d’espaces où pouvoir s’isoler pour retrouver l’inspiration !  

 

Des records et des prouesses techniques

Sachez que 9000 arbres ont été plantés pour ce nouveau site, qu’il est le lieu de records techniques. Pour son siège, Apple a demandé à son fournisseur de produire la plus grande vitre jamais réalisée au monde ! En toute modestie.

 

Alors que l’immeuble est en cours de finitions, toutes les parties prenantes l’assurent : il est proche de ce qu’aurait voulu Steve Jobs et il aurait été réalisé en respectant le budget tenu top secret. On parle d’un coût de 5 milliards de dollars !

 

La visite réalisée par le journaliste décrit un immeuble très réussi avec un sens du détail très poussé mais sans air conditionné (Jobs était contre !). Pour les équipes d’Apple, rien n’est trop beau, l’environnement de travail est censé inspirer les salariés d’Apple, qu’ils soient ingénieurs marketeurs ou designers … Travaillant dans un cocon parfait, ils seraient incités à donner le meilleur d’eux-mêmes en permanence et de produire les plus beaux produits.

 

Dernière anecdote racontée par ce passionnant article : la forme finale d’anneau retenu par Jobs l’a été après que son fils lui a indiqué que la disposition initialement prévue aurait l’allure d’un sexe masculin vu du ciel ! C’est du moins ce que prétend un biographe de Jobs, Forster disant ne pas se souvenir avoir entendu Jobs le lui dire. A moins que pour sa propre gloire, Foster ne veuille pas se souvenir qu’il avait dessiné un plan qui y ressemblait...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale