Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Trooclick vérifie les informations

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Trooclick vérifie les informations
Trooclick vérifie les informations

Séparer le bon grain de l’ivraie informationnelle, tel est le pari de Trooclick, une start-up fondée fin 2012. Grâce aux algorithmes qu’elle met au point, l’entreprise développe un outil informatique qui recoupera automatiquement les informations publiées pour en déterminer le degré de fiabilité globale et identifier les potentielles erreurs. "Nous sommes l’antivirus de la mal-info", annonce Stanislas Motte, le président-cofondateur de l’entreprise, passé par BFM et créateur de l’agence de presse Diora News. L’entreprise s’appuie sur une équipe de neuf ingénieurs spécialisés dans le web sémantique et le traitement automatique du langage. Avec leurs travaux et un investissement cumulé qui atteindra 1,2 million d’euros en juin, Trooclick devrait sortir la première brique commercialisable : il s’agira de mesurer la qualité des informations financières diffusées autour des introductions en Bourse.

Ce premier produit sera proposé dans la langue de Warren Buffett, car l’anglais prévaut dans la finance. Un choix économique. "Dans la finance, les gens sont prêts à payer pour savoir si une information est fiable ou non", explique le président de Trooclick. Pour la commercialisation, prévue en juin, les modules proposeront de vérifier les nominations, les fusions-acquisitions ou les lancements de produits… Vendu sous forme d’abonnement, le logiciel combinera une partie gratuite (le taux de fiabilité) et une autre payante (les explications de ce taux). Dans sa version de démonstration, le logiciel sait reconnaître une erreur dans le taux de change utilisé pour une conversion et identifier une information contredite par d’autres sources. À l’heure où l’information devient la source de la création de valeur, savoir authentifier la bonne information rapportera.   

Christophe Bys

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media