Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un algorithme de reconnaissance faciale plus efficace que l'œil humain

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Deux scientifiques ont développé à Hong-Kong un algorithme de reconnaissance faciale plus efficace que l'œil humain. Ce  nouveau programme pourrait résoudre de nombreux problèmes de sécruité, notamment dans les aéroports.

Un algorithme de reconnaissance faciale plus efficace que l'œil humain
Un algorithme de reconnaissance faciale plus efficace que l'œil humain © the Labelled Faces

Etre capable de reconnaître le visage de quelqu'un grâce à un ensemble de photos n'est pas une mince affaire. Et à ce jeu, les ordinateurs s'en sortent parfois mieux que les humains, surtout lorsque les conditions dans lesquelles les clichés ont été pris sont optimales. Dès que la lumière est mauvaise, ou que l'expression du visage change, leurs performances se dégradent nettement souligne le site Medium. Ils deviennent alors moins doués que les Hommes.

Mais fin avril 2014, des scientifiques de l'université chinoise de Hong-Kong ont présenté un algorithme de reconnaissance faciale plus efficace que l'œil humain, quelle que soit la situation. Baptisé GaussianFace, il pourrait être utilisé par les forces de sécurité, mais également par les entreprises du net pour reconnaître l'utilisateur d'un smartphone grâce à son visage par exemple, au lieu de lui demander un code secret qu'il est possible de pirater.

L'algorithme vise juste 98,52% du temps

Lorsqu'ils comparent deux images, pour déterminer s'il s'agit ou non de la même personne, les êtres humains parviennent à un résultat exact dans 97,53% des cas. Aucune machine ne parvenait à les battre, jusqu'à ce que GaussianFace voie le jour. L'algorithme vise juste 98,52% du temps.

Le logiciel normalise les photos qu'il va traiter : il repère la position des yeux, du nez et des deux coins de la bouche. Il fait de chacune d'entre elle une image de 150x120 pixels. Il découpe ensuite le cliché en carré de 25x25 pixels, qui se chevauchent, et les analyse grâce à des calculs basés sur des vecteurs. Ce procédé lui permet d'enregistrer les caractéristiques des deux visages représentés et de vérifier si elles sont similaires. Pour être certain de son efficacité, l'algorithme a été testé sur plusieurs séries de visages.

Un programme lent

Les deux chercheurs qui ont développé le programme soulignent qu'il reste plusieurs problèmes à résoudre, avant que la machine ne puisse être produite à grande échelle, et qu'elle ne remplace par exemple l'homme pour reconnaitre les visages dans les aéroports : l'être humain peut se déplacer autour de l'image, alors que ce n'est pas encore le cas de la machine. Cela lui donne un grand avantage pour reconnaître une personne.

L'algorithme est aujourd'hui lent et demande une importante quantité de mémoire pour fonctionner. Mais ces problèmes seront résolus dans un futur proche, conclut le site Medium, sans toutefois préciser de date.

Lélia de Matharel

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale