Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un dirigeant de TPE-PME sur deux craint pour la sécurité de ses données

Étude Le numérique représente de nombreuses opportunités pour les TPE-PME mais également des risques, d'après les dirigeants qui se sont confié au Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie pour le compte de la Direction générale des entreprises. En effet, près d'un dirigeant sur deux continue de craindre pour la sécurité de ses données. Pour autant, ils ne sont pas attentistes : le taux d'équipement en solutions de cybersécurité progresse de 5 points pour atteindre 81%. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un dirigeant de TPE-PME sur deux craint pour la sécurité de ses données
Un dirigeant de TPE-PME sur deux craint pour la sécurité de ses données © Unsplash

La Direction générale des entreprise (DGE), sous l'autorité du ministère de l'économie, publie ce 20 septembre son nouveau baromètre sur la transformation numérique des TPE-PME avec un focus sur les entreprises de moins de 10 salariés qui représentent 68% des 4671 entités interrogées. L'objectif de ces travaux, menés par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc), est de mesurer les progrès réalisés dans leur numérisation ainsi que de mieux identifier les freins et leviers afin d'accélérer cette numérisation. 
 

Des bénéfices mais des craintes

La perception des dirigeants du numérique et de ses bénéficies reste très positive en 2022. Ainsi, 81% d'entre eux considèrent que le numérique représente "un bénéfice réel" pour leur entreprise, contre 78% en 2021 et 68% en 2020. Pour 59%, il améliore la communication avec les employés et les collaborateurs et pour 78% avec les clients. 

Mais le numérique représente aussi des risques qu'il faut savoir maîtriser. Sur ce point, les sondés sont beaucoup moins positifs. Ainsi, 44% d'entre eux disent craindre de perdre ou de se faire pirater des données. C'est un pourcentage stable par rapport aux baromètres précédents. Point positif : les dirigeants ne sont pas attentistes. Le taux d'équipement en solutions de cybersécurité atteint 81%, ce qui représente une progression de 5 points par rapport à 2021.

Un nouveau dispositif d'alerte dédié

Pour répondre à cette problématique, le gouvernement a mis en place un dispositif d'alerte en cas de cyberattaque à destination des PME-TPE. Lorsqu'une vulnérabilité ou une campagne d'attaque particulièrement critique est identifiée, une notice "succincte et compréhensible" pour les dirigeants est éditée par le dispositif national d'assistance aux victimes "Cybermalveillance.gouv.fr" et l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). L'objectif est de faire circuler l'information le plus rapidement possible afin que les dirigeants d'entreprise puissent renforcer leur vigilance et ainsi mieux se protéger face aux cyberattaques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.