Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un réseau social et deux nominations pour relancer la transformation numérique de la France

Mounir Mahjoubi cherche à donner un nouveau souffle à la transformation numérique de la France en annonçant mercredi 24 octobre 2018 deux nominations ainsi que le lancement de Tech.gouv, pensé comme un réseau social devant réunir les forces numériques de l'Etat.  

mis à jour le 29 octobre 2018 à 10H53
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un réseau social et deux nominations pour relancer la transformation numérique de la France
Précédemment directeur de la DINISIC, Henri Verdier est nommé ambassadeur pour le numérique de la France. © Sébastien Sindeu - D.R.

Le secrétariat au numérique, récemment rattaché au ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé mercredi 24 octobre la nomination de Nadi Bou Hanna au poste de directeur de la DINISIC (Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat). Après son passage dans la fonction publique, cet ingénieur du corps des mines est devenu entrepreneur en 2007 avec 6Tzen et Workibox. Nadi Bou Hanna va remplacer Henri Verdier à compter du 10 décembre.

 

Deux nominations pour un nouveau souffle

Henri Verdier est, quant à lui, nommé ambassadeur pour le numérique de la France. Il va être chargé de diffuser la culture numérique de la France à l'international et sera notamment "le porte-parole des travaux menés dans le cadre des Etats généraux pour les régulations numériques, qui visent à poser des conditions nationales, européennes et internationales pour un numérique responsable au niveau économique, social et sociétal", précise dans un communiqué le secrétariat d'Etat.

 

Ces nominations sont l'occasion pour Mounir Mahjoubi de donner un nouveau souffle à la transformation numérique de la France. Le secrétaire d’Etat chargé du numérique annonce le lancement de Tech.gouv qui est pensé comme un réseau social devant réunir les forces numériques de l'Etat et accélérer la transformation numérique de la France. Si la forme concrète que va prendre ce réseau social n'est pas encore précisée, l'idée est de fédérer les talents numériques pour qu'ils puissent partager leurs avancées et diffuser plus globalement la culture numérique dans tous les ministères, administrations et collectivités.

 

Simplification de l'accès au service public

Plus globalement, Tech.gouv a pour but d'accompagner, orienter et appuyer les démarches innovantes. De l'intelligence artificielle au cœur des services publics, construction d'une plate-forme d'échange entre les administrations, formation des agents et sécurisation des données personnelles,… A terme, l'objectif est d'améliorer l'efficacité des administrations et le quotidien des citoyens grâce à "l'Etat numérique de demain".

 

Pour parvenir à ce résultat, l'Etat veut poursuivre les projets allant dans le sens d'une simplification de l'accès au service public : identité numérique unique avec un seul identifiant de connexion à l'ensemble des services publics, dématérialisation des démarches, amélioration des communications entre les services de l'Etat afin de limiter les justificatifs à fournir. A travers Tech.gouv l'Etat veut aussi diffuser la culture de l'agilité et de l'innovation. Vaste projet qui passe notamment par la multiplication des projets de start-up d'Etat, la multiplication des recrutements extérieurs pour apporter des expertises nouvelles et l'accélération de l'ouverture des données.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale